Hassan II, le Maroc et moi