Zaynab, reine de Marrakech et femme pour l’éternité

Quels personnages ! L’histoire du Maroc a connu des femmes qui ont écrit certaines de ses pages les plus illustres. Khnata bent Bakkar, épouse de Moulay Ismaïl qui prendra le pouvoir à sa mort, Fatima El Fihriya, qui a quitté son Kairouan natal pour fonder l’Université Al Qaraouiyine à Fès, Sayyida Al Horra qui a mené la vie dure aux Portugais qui occupaient Sebta. Et Zaynab Nafzaouiya, épouse du tout-puissant sultan almoravide, Youssef Ibn Tachfine.

Par

Quels personnages ! L’histoire du Maroc a connu des femmes qui ont écrit certaines de ses pages les plus illustres. Khnata bent Bakkar, épouse de Moulay Ismaïl qui prendra le pouvoir à sa mort, Fatima El Fihriya, qui a quitté son Kairouan natal pour fonder l’Université Al Qaraouiyine à Fès, Sayyida Al Horra qui a mené la vie dure aux Portugais qui occupaient Sebta. Et Zaynab Nafzaouiya, épouse du tout-puissant sultan almoravide, Youssef Ibn Tachfine.

«Zaynab reine de Marrakech»

Zakya Daoud

30 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

C’est son histoire, romancée certes, que nous raconte Zakya Daoud, qui préfère commencer par la fin, quand Ibn Tachfine est allé rendre visite à sa bien-aimée à Aghmat, alors qu’il est déjà un vieux sultan. Là où “elle s’est retirée loin du pouvoir, elle qui l’a tant aimé et tant exercé, elle que l’on disait être une extraordinaire femme politique. Elle se sent doucement vieillir, dans l’apaisement des sens et de l’esprit”. C’est là que le sultan almoravide vient honorer son épouse d’une dernière visite, pense-t-elle, car il pense que sa mort est proche, lui qui a atteint l’âge respectable de 90 ans.

C’est à Aghmat que l’histoire de Zaynab commence, et c’est à Aghmat qu’elle finit. Ce bourg qui existait bien avant Marrakech (et qui existe toujours), d’où tout est parti pour la dynastie la plus puissante de l’histoire du Maroc, au 11e siècle. Quant à Youssef Ibn Tachfine, “il est le premier émir des musulmans du Maghreb et de plus de la moitié de l’Espagne, il a créé le plus grand empire qui se soit jamais vu de ce côté-ci du monde musulman, il a fondé une dynastie qui restera la seule de toute l’histoire du Maroc à éviter les luttes fratricides et les assassinats de palais. Il est un des rares souverains à ne pas avoir vu son œuvre s’écrouler de son vivant”.

Ishaq, le père de Zaynab, est venu de sa lointaine Kairouan, soumise aux Fatimides, eux-mêmes harcelés par différentes tribus d’Ifriqiya, pour s’installer dans ce coin de paradis, calme et prospère, comme le lui a décrit son oncle. “Ishaq n’a pas l’ombre d’une hésitation. Le pays lui plaît. Il apprécie les qualités de la population, son calme et son ardeur au travail. Plus les jours passent, mieux il se sent à Aghmat.”

Une destinée hors du commun

C’est là qu’Ishaq s’installe et fonde une famille. Zaynab est née dès la première année de son mariage. À 15 ans celle-ci est déjà unie à son premier mari, qui la répudie au profit de l’émir d’Aghmat, lui-même tué par les troupes de Abdellah Ibn Yassine, venues prêcher la foi dans les montagnes de l’Atlas. Et c’est avec le troisième qu’elle dresse les plans de la future Marrakech, là où elle existe toujours.

C’est ce même troisième mari qui la répudie à son tour pour qu’elle puisse épouser Youssef Ibn Tachfine, au moment où il allait lui céder le pouvoir. “Marie-toi avec elle, c’est une femme de génie, sa sagesse, son entregent, son expérience, pourront t’être utiles comme ils me l’ont été”, dit-il au nouveau maître du pays. Le troisième mari organise lui-même la rencontre des futurs époux : “Zaynab et Youssef se regardent, et, dans ce seul regard, se scelle une entente qui, en dépit des aléas, durera toute leur vie”. L’histoire de l’empire almoravide peut commencer.

Zakya Daoud, de son vrai non Jacqueline Loghlam, est journaliste et écrivaine. En 1958, après des débuts de correspondante à Jeune Afrique, elle devient en 1966 rédactrice en chef de Lamalif, une revue qui va façonner le paysage médiatique marocain, au point qu’elle sera interdite par le pouvoir en 1988. Depuis, elle a écrit plusieurs livres, notamment consacrés au Maroc, sa patrie d’adoption. Dans Zaynab, reine de Marrakech, elle romance la vie d’une femme hors du commun, devenue l’épouse de l’homme le plus puissant de son époque.

«Zaynab reine de Marrakech»

Zakya Daoud

30 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Zaynab, reine de Marrakech, de Zakya Daoud, éditions Le Fennec (2012). Commandez ce livre au prix de 30 DH (+ frais d’envoi) sur qitab.ma ou par WhatsApp au 06 71 81 84 60 

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles