Saisie du cargo de l’OCP : Le client néo-zélandais réagit

Le directeur exécutif de l’entreprise Ballance Agri-Nutrients a affirmé que ses avocats feront en sorte que le cargo transportant 50 000 tonnes de phosphates depuis Laâyoune puisse rallier la Nouvelle-Zélande après avoir fait l’objet d’une saisie conservatoire en Afrique du Sud.

Par

Crédit: Gibfran46/Marinetraffic.com

Cela fait maintenant trois jours que le NM Cherry Blossom, le bateau cargo transportant 50 000 tonnes de phosphates en provenance de Laâyoune fait l’objet d’une saisie conservatoire effectuée par les autorités judiciaires sud-africaines. Le navire devait assurer l’acheminement de sa marchandise vers la Nouvelle-Zélande où il devait être réceptionné par Ballance Agri-Nutrients, une entreprise spécialisée dans les fertilisants.

Lire aussi: Un cargo de l’OCP transportant 50.000 tonnes de phosphates saisi en Afrique du Sud

Celle-ci a d’ailleurs réagi à la récente saisie du cargo de l’OCP par la justice par le biais de son directeur éxécutif, Mark Wynne, qui a accordé un entretien accordé à l’agence de presse néo-zelandaise NZ Newswire. Durant cet entretien, le responsable a affirmé que c’était la première fois qu’une cargaison de l’OCP, avec qui son entreprise travaille « depuis plus de 30 ans », fait l’objet d’une saisie. Mark Wynne a également précisé que cela faisait 20 ans que son entreprise utilise du phosphate venant des provinces du Sud. « L’entreprise  était rassurée quant à  la légalité [de] l’utilisation  de cette source de phosphate après avoir mené une due diligence avec le gouvernement néo-zélandais » a assuré le responsable de Ballance Agri-Nutrients. Mark Wynne a également affirmé que les avocats de son entreprise feront en sorte que le cargo puisse reprendre sa route.

Lire aussi: Saisie du cargo de l’OCP : les avocats entendus par la justice le 18 mai

Cette intervention de Mark Wynne fait suite à la sortie, le 4 mai,  de l’avocat du Polisario en Afrique du Sud, Andre Bowley,  qui a déclaré à l’agence de presse Reuters que l’audience relative à la saisie du NM Cherry Blossom aura lieu le 18 mai prochain. Le conseil des séparatistes a également affirmé que la valeur du phosphate transporté par le cargo battant pavillon des îles Marshall était estimée à cinq millions de dollars américains.  Andre Bowley également précisé que si le bateau « veut continuer à naviguer avec du phosphate à bord » l’OCP ainsi que les cinq autres acteurs concernés par la livraison de la cargaison devront «  faire un dépôt après de la banque correspondant à la valeur » de la marchandise transportée.

Cette saisie effectuée en Afrique du Sud a également fait réagir le gouvernement marocain qui  s’est exprimé à travers son porte-parole, Mustapha El Khalfi. « Il y’a eu des tentatives ratées pour miner l’intégralité territoriale du Maroc et elles échoueront encore dans le futur » a-t-il déclarélors d’un point de presse tenu à l’issue du conseil du gouvernement du 4 mai. Contacté par Telquel.ma,  le conseiller du président d’OCP, Mohamed Soual avait qualifié la saisie conservatoire opérée par la justice sud-africaine  de « procédure tout à fait normale ».

article suivant

Enass, un nouveau média pour les “sans-voix” au Maroc