Plan d'urgence touristique : 495 établissements d’hébergement touristiques demandent l'appui étatique

Un total de 495 demandes d'appui ont été reçues couvrant toutes les régions et toutes les catégories d’établissements d’hébergement touristiques (EHT) allant du 5 étoiles au gîte classé, pour bénéficier de l’appui de l'État dans le cadre du plan d’urgence pour le volet mise à niveau de ces établissements.

Par

MAP

Les soumissions pour bénéficier de l’appui de l’Etat dans le cadre du plan d’urgence pour le volet mise à niveau des EHT ont été arrêtées le 15 avril, indique un communiqué du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire.

« L’analyse des demandes reçues jusqu’à présent, montre une grande adhésion des professionnels du tourisme désirant mettre à niveau leurs établissements pour une meilleur relance de leur activité », fait remarquer la même source, ajoutant que « les montants sollicités sont alignés et en adéquation avec les prévisions ».

Les demandes sont actuellement examinées par le comité technique local, composé de la délégation du tourisme, de l’association des professionnels et de l’expert technique, précise le communiqué, notant que les EHT éligibles seront classés en fonction de la note qui leur sera octroyée à l’issue de l’évaluation qui combinera plusieurs critères.

Il s’agit du maintien de l’outil de production, sur la période de la pandémie (maintien de l’ouverture de l’EHT pendant la crise) , l’engagement citoyen de l’EHT : une réouverture de l’EHT (maintien de l’ouverture) et le maintien des emplois ; et l’optimisation des besoins de l’EHT qui sera évaluée notamment en fonction de la nature des actions d’amélioration proposées pour la reprise.

Marrakech, Agadir, Casablanca et Tanger en tête

A signaler que les plus fortes demandes ont été en conformité avec le poids des destinations. Ainsi, les demandes parvenaient majoritairement des villes de Marrakech, Agadir, Casablanca et Tanger.

À noter que d’autres demandes seront traitées dès la fin de ce processus, puisqu’un deuxième appel à manifestation d’intérêt (AMI) de 97 millions de dirhams sera lancé pour certains cas particuliers conformément à la convention.

Pour rappel, le plan d’urgence de relance du secteur touristique a été approuvé par le gouvernement avec un montant global de 2 milliards de dirhams, dont 1 milliard réservé à la mise à niveau des EHT.

à lire aussi

(avec MAP)