Jabir Ibn Hayan, Ibn Al Moqafaâ et Al Razi : musulmans libres-penseurs

Du VIIIe au IXe siècle, un courant de pensée, humaniste et subversif, a émergé au sein du monde musulman. Une période marquée par une grande liberté de pensée, d’expression, mais aussi de mœurs. 1200 ans plus tard, le monde musulman n’a pas encore retrouvé cette audace intellectuelle et culturelle.

Par

Jabir Ibn Hayan, Ibn Al Moqafaâ et Al Razi, trois noms qui sont familiers à des générations d’étudiants, de lettrés, de passionnés d’histoire et de culture islamiques, ou même de simples usagers des services publics au Maroc. Des établissements scolaires, des hôpitaux, et des rues portent leur nom et célèbrent leur génie.

Archive : article d’Abdellah Tourabi paru dans TelQuel n°655, du 6 au 12 février 2015

Le premier, Jabir Ibn Hayan (721-815), est considéré comme un grand nom de l’histoire de l’alchimie et l’auteur d’une œuvre scientifique imposante. Quant à Ibn Al Moqafaâ (720-756), styliste hors pair de la langue arabe, ses livres, et notamment Kalila wa Dimna (traduction du recueil de contes Pañchatantra), sont lus et commentés depuis des lustres dans les écoles publiques du royaume. Enfin, Abou Bakr Al…

article suivant

Abécédaire de l’histoire de l’art au Maroc avec la nouvelle exposition du MMVI