essentiel

Le chaud programme militant des enseignants stagiaires

© Rachid Tniouni
Le chaud programme militant des enseignants stagiaires
mars 26
10:04 2016
Partager

Le bras de fer entre les enseignants stagiaires et le gouvernement continue. Dans leur nouveau programme militant, les futurs professeurs intensifient la lutte.

Suite à la grande marche organisée à Casablanca le 20 mars, les enseignants stagiaires reviennent à la charge avec un nouveau programme militant. Ils ont mis en place quasiment une activité chaque jour à partir du 25 mars jusqu’au 14 avril 2016. Le conseil national de la coordination nationale des enseignants stagiaires a tracé les actions de protestations ou de mobilisation à la fois au niveau régional et national.

Parmi ces actions, on énumère la tenue le 29 mars « d’un sit-in de 72 heures dans plus de 41 points dans le pays où les enseignants stagiaires passeront la nuit à l’extérieur », nous apprend Soufiane Iâzouzen, membre du comité médias des enseignants stagiaires.

Lire aussi: Démonstration de force des enseignants stagiaires à Rabat

Les futurs professeurs prévoient également l’organisation de trois marches régionales à Taza, Kénitra et Marrakech, le 6 avril. Quatre jours plus tard, ils participeront à une marche organisée par les syndicats pour finir le 14 avril avec une marche nationale à Rabat, suivi d’un sit-in ouvert.

Lire aussi: Casablanca: Une manifestation d’enseignants stagiaires violemment réprimée

Le gouvernement a proposé de recruter les deux promotions actuelles sur deux fournées. Mais les enseignants stagiaires tiennent mordicus à leurs revendications qui consistent en l’abrogation de deux décrets ministériels. Le premier sépare entre la formation et l’embauche qui se pratiquait avant, le deuxième transforme les salaires qu’ils recevaient en bourse et le diminue d’environ 2 500 dirhams à environ 1 200 dirhams.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss