Plus de 4 millions de bénéficiaires du programme d’alphabétisation dans les mosquées

Le nombre total de bénéficiaires inscrits au programme d’alphabétisation dans les mosquées entre 2000 et 2022 s’est élevé à plus de 4 millions de personnes. 70 % sont des femmes, a souligné mardi le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq.

Par

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, a présidé, mercredi (09/01/19) à Taza, la cérémonie d'installation du nouveau président du Conseil local des oulémas, Ahmed El Janati. Crédit: MAP

En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur “la généralisation des centres d’alphabétisation dans le monde rural”, Ahmed Taoufiq a indiqué que le nombre de bénéficiaires de ce programme depuis son lancement avait atteint plus de 4 millions, dont plus de 1,7 million en milieu rural, soit 41,29 %.

Le ministre a précisé que 136.621 personnes bénéficiaient du programme dans le monde rural au cours de l’année scolaire 2021-2022, soit 45,96 % du total des inscrits, ajoutant que ces bénéficiaires sont supervisés par 3709 encadrants dans 3538 mosquées, dont 494 ont été ouvertes dans le cadre du programme “1000 points de lecture” lancé par le ministère en vue de contribuer à la création de zones sans analphabétisme et à la réalisation d’une société de lecture et d’éducation.

à lire aussi

Il a également souligné que l’enveloppe budgétaire allouée à ce programme au titre de l’année 2022 était estimée à 180 millions de dirhams, dont 81,7 millions destinés au monde rural, exprimant la disponibilité du ministère à élargir le ciblage dans les zones reculées “si les fonds financiers nécessaires sont mis à sa disposition”.

Enfin, Ahmed Taoufiq a relevé que le programme d’alphabétisation dans les mosquées, lancé il y a vingt ans par le roi Mohammed VI, était l’un des programmes les plus aboutis. À chaque rentrée scolaire, le ministère lance une campagne médiatique de grande échelle visant à promouvoir la mobilisation sociétale et la sensibilisation continue à l’importance de l’apprentissage, et à faire connaître les efforts déployés en matière d’éradication de l’analphabétisme et les plans d’avenir, dans le but d’attirer de nouveaux bénéficiaires du programme dans les zones urbaines et rurales.

(avec MAP)