Covid-19 : la Chine approuve le vaccin Sinopharm développé à Wuhan

Le vaccin développé par le Wuhan Institute of Biological Products, l’un des laboratoires du géant pharmaceutique chinois Sinopharm, a reçu une autorisation “sous conditions” par le régulateur chinois des médicaments le 25 février. La veille, le laboratoire avait communiqué un taux d’efficacité de 72,51 %.

Par

Wang Zhao / AFP

Le vaccin développé par le Wuhan Institute of Biological Products (WIBP), l’un des laboratoires de Sinopharm et pour lequel le Maroc a mené des essais cliniques à l’automne dernier, vient d’être approuvé, jeudi 25 février, par le régulateur chinois des médicaments. La demande d’autorisation avait été déposée le 21 février.

À l’instar du produit développé par la branche de Pékin, également validé par l’autorité sanitaire chinoise le 24 décembre, le vaccin développé par Wuhan a reçu une approbation “sous conditions”. La China Food and Drug Administration exige du laboratoire de Wuhan qu’il continue “de mener des travaux de recherches pertinents” et soumette de nouveaux résultats de suivi dans “des délais opportuns” afin de “remplir les critères de l’autorisation conditionnelle”.

Efficacité de 72,51 %

La veille, le laboratoire wuhannais du géant pharmaceutique chinois avait annoncé un taux d’efficacité de 72,51 %, en se basant sur une analyse intermédiaire des essais cliniques. Ces derniers avaient eu lieu dans différents pays à l’automne dernier, notamment au Maroc concernant 600 volontaires. Des essais dits “bridge” qui, au Maroc, avaient principalement ciblé les paramètres d’innocuité et d’immunogénicité.

à lire aussi

Selon le WIBP, les données issues des essais indiquent que le vaccin peut déclencher des anticorps à titre élevé chez les receveurs. Tout comme le produit développé à Pékin, le vaccin anti-Covid du WIBP est conçu sur le procédé du virus inactivé. Le taux de conversion positif des anticorps neutralisants a atteint 99,06 % après deux injections, selon le WIBP relayé par le quotidien chinois Global Times. Rien ne dit pour l’heure si le Maroc utilisera ce produit dans sa campagne de vaccination. S’il a participé à ses essais cliniques, c’est avec le produit conçu à Pékin qu’il mène sa campagne de vaccination, suite à un arrivage de deux lots pour un total d’un million de doses.

Les autorités en charge du suivi et de la gestion de ce dossier au Maroc ont entamé des négociations avec les autorités chinoises afin d’obtenir un troisième lot, apprenait récemment TelQuel Arabi. Après avoir initialement réclamé 10 millions de doses, les autorités ont récemment demandé 20 millions de doses. Selon les sources de TelQuel Arabi, l’arrivée de ce nouveau lot devrait avoir lieu “au mois d’avril prochain, comme l’indique le dernier accord entre les deux parties”.

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme