Le déconfinement à la sauce marocaine

Par Réda Allali

Depuis que nous sommes autorisés à gambader à l’air libre, les rues marocaines se sont transformées en un foisonnant défilé de mode. L’accessoire vedette, le fameux masque de protection, est l’objet des plus étonnantes trouvailles. On le porte sous le menton, pendu à une oreille, autour du cou, sur le front et même enroulé au niveau du coude. Une infime minorité – il faut le signaler pour la rigueur du propos – place ce truc devant la bouche en se couvrant le nez, qu’ils soient ici félicités pour leur esprit civique. Tout le reste fait n’importe quoi, avec créativité et abnégation. C’est une démonstration éclatante de notre capacité à détourner à peu près tout ce qu’on nous propose, et vider de sens toute initiative. Attention, il n’est pas question ici de geindre sur la fameuse indiscipline collective qui nous freine dans notre avancée vers les lumières du progrès, pas du tout. Tout d’abord parce que Zakaria Boualem, lui-même, s’est adonné à ce genre de fantaisie, comme tout le monde. Il a d’ailleurs testé toutes les techniques listées plus haut. Ensuite,…

article suivant

État vs politiques, le match à venir