L’impact du coronavirus vu par Khadija El Kamouny

Membre de la commission pour le nouveau modèle de développement et ingénieure spécialisée en électricité et énergies renouvelables, Khadija El Kamouny nous explique comment la crise actuelle a influencé ses réflexions.

Par

Khadija El Kamouny est ingénieure en énergies renouvelables photovoltaïques, entre autres. Crédit: CSMD

Loin de l’avoir démoralisée, la crise engendrée par le coronavirus a au contraire renforcé l’optimisme de Khadija El Kamouny. Membre de la Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD), cette ingénieure spécialiste des énergies renouvelables est renforcée dans sa conviction que l’accélération de la transition digitale est désormais inévitable. Celle dont le travail se concentre autour de l’énergie solaire entend mettre son savoir-faire en protection de la femme, de l’enfance et de l’environnement. Entretien.

Quel a été l’impact de la crise sur votre travail?

La crise m’a donné davantage de temps pour travailler pour la Commission. Le rythme des travaux a beaucoup changé. Au départ, nous allions mener des auditions en face à face, sur le terrain, lors de tournées dans les douars. Il était plus facile d’avoir une image globale de la problématique et des ressentis tout en ayant accès à l’avis général des citoyens. Nous avons…

article suivant

Valéry Giscard d’Estaing, un "copain" du Maroc dit son dernier "au revoir"