Chris Coleman : « Mon objectif ? fragiliser le Maroc » – Telquel.ma

Chris Coleman : « Mon objectif ? fragiliser le Maroc »

Il l’a reconnu: sa motivation est avant tout de fragiliser le Maroc. Pour ce faire, Chris Coleman est prêt à mélanger les vrais documents et les faux.

Par

"Chris Coleman" accuse notamment les autorités marocaines de compromission avec le lobby sioniste américain AJC.

Le compte Twitter @chris_coleman24, également autobaptisé « Le Makhzen », s’est fait connaître début octobre en révélant des documents supposés compromettants pour les autorités marocaines, sans préciser s’il était animé par le goût de la transparence ou par une commande extérieure à l’encontre du Maroc.

Le journaliste français Jean-Marc Manach a établi que la personne cachée derrière ce pseudonyme, loin d’être l’Edward Snowden marocain, est animée par l’intention de nuire à l’Etat marocain. Tout simplement… en lui demandant sur Twitter :

https://twitter.com/chris_coleman24/status/526480965343133697

Beaucoup de faux documents…

Par ailleurs, dans une enquête approfondie publiée sur le site Arrêt sur image (article réservé aux abonnés), le journaliste met à jour certaines falsifications de documents présentés comme véridiques. Chris Coleman aurait notamment menti en présentant comme vrais des emails suggérant que la DGED, les services de renseignement marocains, auraient soudoyé des journalistes français et américains, via Ahmed Charaï, directeur du magazine L’Observateur du Maroc. De son côté, ce dernier a également nié l’authenticité des emails.

Plusieurs fichiers ont été créés en octobre mais (imparfaitement) antidatés de plusieurs années, « la majeure partie », précise-t-il même.

… et quelques vraies fuites

Toutefois, dans l’abondance des documents publiés par Chris Coleman, « l’analyse de leurs méta-données montre que des dizaines de ces documents datent effectivement des années 2008 à 2012 et [qu’ils] n’ont pas été caviardés, et sont donc probablement authentiques. », révèle le journaliste.

lettre-ajc-manssouri

Cliquer pour agrandir la lettre.

Ainsi, Chris Coleman, qui a revendiqué avoir eu accès aux emails du directeur de cabinet de Yassine Mansouri, chef de la Direction générale des études et de la documentation (DGED, services de renseignement), a notamment publié un email, authentiquement daté du 16 avril 2010, vérifications faites, dans lequel le chef du renseignement marocain se faisait inviter par l’American Jewish Committee (AJC) au congrès annuel de cette organisation sioniste américaine.

L’email, signé Jason F. Isaacson, alors directeur des affaires internationales de l’organisation, se termine par un rappel du soutien de l’AJC à la marocanité du Sahara :

Enfin, je voulais que vous sachiez à quel point j’ai été ravi d’avoir l’occasion de travailler avec l’ambassadeur Mekouar (ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, ndlr) – comme avec mon très cher ami l’ambassadeur Serge Berdugo (secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc, ndlr) – pour œuvrer à une plus grande implication des Etats-Unis dans la poursuite d’une résolution juste et pragmatique concernant le litige sur le Sahara occidental, tel que vous me l’avez si soigneusement exposé. C’était un honneur pour mon organisation de jouer un rôle dans la récente lettre de soutien du Sénat des Etats-Unis à la position marocaine – dans le cadre des efforts continus d’AJC pour faire progresser la stabilité, la paix et la coopération en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Reste que l’imbrication de vrais et de faux documents dans les « fuites » de Chris Coleman est caractéristique, pour Jean-Marc Manach, des pratiques de barbouze :

C’est aussi à cela que l’on distingue un lanceur d’alertes d’un barbouze. Le premier veut faire éclater la vérité. Le second est, sinon en service commandé, tout du moins disposé à manipuler la vérité, voire créer de fausses preuves, et instiller le doute.

En réponse à ces accusations, Chris Coleman a publié de nouveaux emails, actuellement en cours d’authentification.

article suivant

Migration, coopération, Mondial 2030… ce qu'il faut retenir de la première visite de Pedro Sanchez au Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.