Driss Benhima brille par son absence au salon «Connect»

Le patron de la RAM Driss Benhima était le grand absent du salon international de l’aérien «Connect ». Un rendez-vous pourtant déterminant pour le secteur de l’aérien au Maroc.  

Par

Driss Benhima, PDG de Royal Air Maroc

Tout le gotha marocain du tourisme et du transport était présent lors de la 11e édition de salon international Connect qui se tient à Marrakech du 3 au 6 juin. Une première pour cette grande messe rassemblant les représentants des plus importants aéroports et des plus grandes compagnies aériennes du monde, d’habitude organisée en Europe.

Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, Aziz Rabbah, ministre du Transport et de l’Equipement, Abdrrafie Zouiten, DG de l’ONMT, Zouhair El Oufir, DG de l’ONDA… Tout les responsables liés de près ou de loin au secteur de l’aérien ont répondu présents pour accueillir les quelques 400 participants à cet événement d’envergure dans le domaine de l’aérien.

Tous, sauf un. Le grand absent n’est autre que Driss Benhima, PDG de la RAM. Selon le ministre Aziz Rebbah, qui répondait aux interrogations de la presse, le patron de la compagnie aérienne nationale était « pris par la visite royale en Tunisie » Une explication un peu courte, quand on sait que Lahcen Haddad et Aziz Rebbah  faisaient également partie de la délégation sans que cela ne les empêche de prendre part à ce salon. Y aurait-il des tensions dans l’air ?

Nouvelles lignes aériennes

L’absence (remarquée) de Driss Benhima n’a cependant pas impacté les travaux du salon. Plusieurs conventions ont été signées.  La plus importante est celle liant l’ONMT à la compagnie Low-cost Transavia. Cette dernière s’est engagée à renforcer les flux aériens vers le Maroc grâce à des vols directs pour voir son offre de sièges augmenter de 38 %.

Il est également question de l’ouverture de la ligne Strasbourg – Marrakech, à raison de deux fréquences hebdomadaires à partir de l’été 2014. L’ONMT a également signé une seconde convention avec l’ONDA. Son objectif est de mieux coordonner les actions des deux offices pour un meilleur positionnement du Maroc.

La dernière convention a été, quant à elle, signée entre l’ONDA et l’aéroport de la Rochelle. Elle porte sur le jumelage de l’aéroport d’Essaouira avec celui de la ville française. Ce rapprochement vise à étudier les éventuels moyens de coopération. Par ailleurs, le DG de l’ONDA, Zouhair El Oufir, confie qu’une quatrième convention est en préparation. Elle liera l’Office national des aéroports à la compagnie nationale RAM.

article suivant

20 septembre : 35 décès et 1.924 nouveaux cas de contaminations, le Maroc franchit la barre des 100.000 cas