Maroc: le déficit budgétaire à 30,4 MMDH à fin août

La situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) à fin août 2022 fait ressortir un déficit budgétaire de 30,4 milliards de dirhams (MMDH), contre 43,3 MMDH un an auparavant, selon le ministère de l'Économie et des Finances.

Par

La Trésorerie générale du royaume. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Cette évolution recouvre une augmentation des recettes (+33,5 MMDH) plus importante que celle des dépenses globales (+20,6 MMDH), précise le ministère dans un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) du mois d’août 2022.

Au détail, les recettes fiscales ont affiché globalement un bon comportement, avec une progression de 19,8%, enregistrant ainsi un taux de réalisation de 75,1% et ce, en dépit de l’augmentation des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux qui ont porté sur un montant total de 9,4 MMDH.

Pour leur part, les recettes non fiscales se sont établies à près de 23,4 MMDH. Les recettes en provenance des établissements et entreprises publics ont atteint 7,1 MMDH, dont 4 MMDH versés par l’OCP, 2,2 MMDH par l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et 505 millions de dirhams (MDH) par Bank Al-Maghrib.

Les « autres recettes » se sont situées à 16,3 MMDH, dont 10,2 MMDH au titre des financements innovants.

à lire aussi

La SCRT fait également état d’une augmentation des dépenses ordinaires de près de 22 MMDH (+12,9%) et un taux d’exécution de 73,5%. Les charges de compensation se sont situées à 28,6 MMDH, soit un taux de réalisation de 84,5% par rapport à la prévision actualisée à ce titre (33,8 MMDH).

La progression des dépenses de biens et services recouvre un montant de 1,9 MMDH au titre des « autres biens et services » et 3,3 MMDH au titre des dépenses de personnel. Les intérêts de la dette ont, pour leur part, connu une hausse de 940 MDH pour se situer à 23,4 MMDH, recouvrant une augmentation des intérêts de la dette intérieure (+1 MMDH) et un léger recul de ceux afférents à la dette extérieure (- 61 MDH).

(avec MAP)