Selon Mohamed Salem Cherkaoui, l’agence Bayt Mal Al-Qods répond aux besoins de la société palestinienne

L’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif accompagne les transformations de la société palestinienne et répond autant que possible à ses besoins, conformément aux directives du roi, président du Comité Al-Qods, a indiqué le 27 juillet à Ramallah le directeur chargé de la gestion de l’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui.

Par

Une délégation du Congrès national populaire d'Al-Qods était en visite au Maroc le 19 juin 2022. Crédit: BMAQ

S’exprimant lors de la commémoration du premier anniversaire de la disparition de Hanna Issa, ancien secrétaire général de l’Instance islamo-chrétienne pour le soutien d’Al Qods et ses lieux saints, Mohamed Salem Cherkaoui a déclaré : “Nous, au sein de l’agence Bayt Mal Al Qods, Marocains et Palestiniens, nous observons le tissu de la société, accompagnons ses transformations et faisons de notre mieux pour répondre aux besoins de nos frères à Al Qods, conformément aux hautes directives de Sa Majesté le roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, qui supervise directement notre travail.

Rappel de l’engagement du Maroc

Mettant l’accent sur l’engagement marocain, au plus haut niveau, vis-à-vis de la cause palestinienne et Al Qods, incarné par l’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, il a assuré que le royaume faisait de la cause palestinienne une priorité, aussi bien au niveau politique que de la vie quotidienne du citoyen marocain, ce qui se traduit par les directives royales à l’agence afin qu’elle poursuive son travail concret sur le terrain, indépendamment des ressources disponibles.

Dans une allocution lue en son nom par Ismail Al-Ramli, coordonnateur des projets de l’agence dans la ville d’Al-Qods, Cherkaoui a affirmé que le royaume finançait l’agence à hauteur de 100% dans la catégorie des dons des pays.

à lire aussi

Il a de même salué le soutien apporté à l’agence par les dirigeants et les institutions palestiniennes légitimes, à leur tête le président Mahmoud Abbas, ainsi que la coordination et la collaboration avec le département jordanien des Awqaf, qui assure la tutelle sur les lieux saints islamiques et chrétiens à Al-Qods.

Hommage à Hanna Issa

Par ailleurs, Cherkaoui a souligné que Hanna Issa, ami du Grand Maghreb, était respecté et apprécié par le Maroc aux niveaux officiel et populaire, notant que son image et les idéaux qu’il incarnait étaient restés ancrés dans les mémoires en tant que symbole de la lutte palestinienne pour la paix.

Les autres interventions sont revenues sur les qualités humaines de feu Hanna Issa, notant que le défunt représentait un bel exemple de fraternité islamo-chrétienne en Palestine.

Cette commémoration s’est déroulée en présence notamment de membres du Comité exécutif et du Conseil national de l’Organisation de libération de la Palestine, de membres du Comité central et du Conseil révolutionnaire du mouvement Fatah, du superviseur général des médias officiels, le ministre Ahmed Assaf, ainsi que des représentants du Comité présidentiel suprême pour les affaires ecclésiastiques en Palestine et de l’Instance islamo-chrétienne de soutien à Al-Qods et ses lieux saints.

(avec MAP)