Pourquoi le Boualem a décidé de ne plus aller au stade

Par Réda Allali

Vous le savez, le Boualem fréquente les stades de foot avec assiduité et passion depuis plusieurs décennies. Au fil du temps, il a traversé à peu près toutes les zones que le Stade Donor propose, il les connaît par cœur. Il aime aussi, quand l’occasion s’en présente, aller voir un match dans un des autres stades du pays, ou même à l’étranger, tant cette activité le plonge dans la félicité. Oui, il aime l’ambiance des tribunes, la créativité débridée d’une foule en proie à la passion, les émois collectifs d’un public qui vibre à grande amplitude. Aller au stade, pour le Guercifi, ce n’est pas juste aller voir un match. Il s’agit de se connecter à sa communauté, de vivre un peu plus fort le temps d’une soirée, et de libérer quelques démons enfouis sans danger.

Le Boualem a décidé de ne plus aller au stade tant que les choses restent en l’état, voilà. C’est une décision douloureuse, mais il l’a prise le cœur léger

Réda Allali
Tout ceci, vous le savez, mais il fallait bien le répéter pour comprendre…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés