Hamid Tawfiki, directeur général de CDG Capital : “Il faut agir en chaîne de valeur et non en silo”

“Made in Morocco”, capital humain, réformes de fond, opportunités derrière la crise et innovation, Hamid Tawfiki, polytechnicien, administrateur directeur général de CDG Capital, nous aide à voir du sens dans une année 2022 toujours plongée dans l’opacité.

Par

Hamid Tawfiki, directeur général de CDG Capital. Crédit: DR

TelQuel : La persistance du virus à travers le variant Omicron tempère les espoirs d’un net rebond de l’économie en 2022. Quelles opportunités et quels défis entrevoyez-vous au cours de cette année qui débute ?

Hamid Tawfiki : Tout a été dit sur l’Omicron : son déguisement, ses ressemblances, ses nuances, sa contagiosité et son réel impact. Mais que retenir in fine de cette histoire qui ne cesse de bégayer ? Le stop-and-go, avec des vagues à répétition, nous crée bien des émotions, mais use aussi nos motions.

“Il est temps de faire éclore l’émergence de notre pays”

Hamid Tawfiki
Nous sommes indéniablement condamnés à nous y acclimater et à nous déshabituer des conforts (dé)passés. Nous aurons à transformer l’intranquillité en quiddité. La crise nous impose de passer du mode “solide et immobile” au mode “anti-fragile & mobile”. En d’autres termes, oser prendre la mer dans une embarcation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés