Omar Chaâbi, vice-président exécutif d’Ynna Holding : “Il faut que Casa et Rabat cessent de se snober mutuellement”

 Dans cet épisode de #Rebound, le vice-président exécutif du groupe Chaâbi Ynna Holding, Omar Chaâbi, décrypte les grands enjeux de l’année qui débute. Selon son analyse, il est nécessaire, à l’instar de ce qu’on a vu pendant la pandémie, d’amplifier le degré de collaboration entre le public et le privé.

Par

Omar Chaâbi, vice-président d'Ynna Holding. Crédit: Ynna Holding

TelQuel : La persistance du virus à travers le variant Omicron tempère les espoirs d’un net rebond de l’économie en 2022. Quelles opportunités et quels défis entrevoyez-vous au cours de cette année qui débute ?

Omar Chaâbi : Nous sommes des entrepreneurs donc par essence optimistes. Nous ne pouvons qu’espérer un avenir meilleur et nous attendre à un avenir meilleur. Depuis le début de la pandémie, nous avions compris que nous étions (le Royaume du Maroc) dans une situation de “make or break”. Dans des moments pareils, les décisions sont difficiles, car impopulaires. Nous n’étions pas en train de choisir entre la bonne et la mauvaise option, mais faire un choix parmi les moins douloureux.

Omar Chaâbi
“Pour la première fois, peut-être depuis la Marche verte, nous avons vu le public et le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés