Cher journal, tes convictions et le Maroc tel qu'il est

Par Yassine Majdi

Cher journal, Des huit saisons que nous avons passées ensemble, cette saison 2020-2021 était sans doute l’une des plus mouvementées. Nous l’avons débutée pleins d’espoir. Après tout, le Covid devait appartenir au passé et la campagne de vaccination devait être bouclée dès le début du mois de ramadan. Mais, cher journal, nous avons vu toi et moi les limites de notre pays dans un monde ultra-concurrentiel où le chacun pour soi s’est davantage imposé face au bien collectif. Il y a eu aussi cette séquence digne d’un roman sur le dossier du Sahara. Le Polisario a été délogé de Guerguerat et nous avons vu, quelques semaines plus tard, l’impensable se produire : les États-Unis ont reconnu la marocanité du Sahara. Cher journal, on ne va pas se le cacher. Nous nous souviendrons toujours de cette nuit où nous avons dû changer ta parure à la dernière minute. Ce sont des nuits comme celle-là qui font le sel de notre relation. Nous sommes en quelque sorte les chroniqueurs de l’évolution de notre pays. Pouvoir en décrypter les évolutions majeures, et…

article suivant

Covid-19 : 8995 nouveaux cas en 24h, près de 10,1 millions de personnes complètement vaccinées