Covid-19 : le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca

Les autorités du pays scandinave ont annoncé ce 14 avril qu’elles allaient renoncer définitivement à l’administration du vaccin anti-Covid développé par AstraZeneca. Une première en Europe.

Par

AFP

Le Danemark tourne le dos à AstraZeneca. Les autorités danoises ont annoncé, ce mercredi 14 avril, qu’elles allaient définitivement renoncer à l’administration du vaccin anti-Covid britannico-suédois à cause de ses “effets secondaires rares”, mais aussi “graves”, relayent différentes sources médiatiques.

Le pays scandinave avait déjà annoncé la suspension du produit à la mi-mars, en raison de cas suspects de mauvaise coagulation sanguine potentiellement liée au vaccin suédo-britannique.

à lire aussi

Parmi les premiers pays à suspendre l’usage du vaccin en Europe, le Danemark avait confirmé la mort d’une patiente sexagénaire des suites d’une thrombose, une obstruction vasculaire causée par la présence d’un caillot sanguin. “Il n’est pas possible actuellement de conclure s’il y a ou non un lien. Nous agissons tôt, il faut une enquête approfondie”, avait détaillé Magnus Heunicke, ministre danois de la Santé.

Selon différents médias locaux, cités par Reuters, le pays a également convenu de suspendre, pour le moment, la vaccination avec le vaccin anti-Covid du laboratoire Johnson & Johnson, en raison de l’apparition récente de cas graves de formation de caillots sanguins chez plusieurs personnes.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé