Vaccins anti-Covid : on nous a traités comme des gamins

Par La Rédaction

Comment l’Exécutif a-t-il pu se débrouiller pour transformer ce qui devait s’annoncer comme une bonne dose d’espoir, une campagne de vaccination menée tambour battant, en chronique d’une défaite annoncée ? Simple, la réponse tient autant à une certaine forme d’arrogance qu’à un manque de lucidité certain. Preuve en est, en direct, à l’heure où nous mettions sous presse, après des semaines de silence, la bonne nouvelle est enfin tombée. Mais d’ailleurs. Un écho lointain venu d’Inde: le gouvernement du nationaliste Narendra Mori autorise les premières exportations de vaccins et le Maroc figure dans le duo de tête des pays à être livrés. D’après la même source, le précieux bien pourrait être expédié le vendredi 22 janvier. Cette fois, c’est bon, on y croit. Pourquoi? Parce que l’annonce ne vient pas de chez nous. Dans le cas contraire, c’est-à-dire venant du Chef du gouvernement, on se serait pris la tête entre les mains, se disant qu’on est fatigués de suivre “le menteur jusqu’à sa porte”. On aurait pu, à la limite, prendre cela pour un mirage, tellement on n’y croyait plus….

article suivant

L’Inde enverra au Maroc deux millions de doses du vaccin AstraZeneca ce vendredi