Le plus beau pays du monde est-il devenu le plus hypocondriaque ?

Par Fatym Layachi

La nouvelle est tombée en début de semaine. La rumeur avait circulé tout le week-end avec plus ou moins de véracité. Certains scénarios qu’on t’avait transférés sur WhatsApp te paraissaient totalement surréalistes. Et pourtant, le confinement au Maroc est bel et bien prolongé, au moins jusqu’au 10 juin. Tu dis “au moins” parce que, désormais, tu penses que tout est possible. Certains disent que le plus beau pays du monde est devenu le plus hypocondriaque. Tu trouves le jugement un peu sévère. Même si cette prolongation te paraît elle aussi assez sévère. Ta mère pète un câble. Ton oncle est très inquiet. Il n’est pas sûr que l’économie reparte. Les gosses de ta cousine font des crises d’angoisse et de hurlements. Tes potes restaurateurs sont au bord de la crise de nerfs. Ton cousin commerçant a perdu tout espoir de reprise, il attend un miracle. Certains médias parlent d’un milliard de dirhams de pertes par jour. Le chiffre te donne le vertige. Tu comprends les angoisses de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés