Marie-Cécile Zinsou : “Restituer le patrimoine africain, c’est rétablir un dialogue avec l’Afrique”

La France devrait restituer aux autorités béninoises les biens culturels pillés lors de la colonisation. Marie-Cécile Zinsou, présidente et fondatrice de la Fondation éponyme d’art contemporain au Bénin, se bat depuis plusieurs années pour cette cause. Elle nous en explique les enjeux.

Par

DR

Franco-béninoise, petite-nièce de l’ancien président du Bénin, Emile Derlin Zinsou, fille de l’ex-Premier ministre et banquier d’affaires Lionel Zinsou et d’une professeure de français, Marie-Cécile Zinsou, est née à Paris. En 2003, elle décide de s’installer dans le berceau familial à Cotonou. Elle y ouvre, deux ans plus tard, la Fondation Zinsou d’art contemporain. Depuis, elle se bat pour la restitution des trésors pillés lors de la colonisation par la France. Elle a d’ailleurs été auditionnée deux fois par l’historienne Bénédicte Savoy et l’écrivain universitaire sénégalais Felwine Sarr, tous deux auteurs d’un rapport sur la question des restitutions du patrimoine africain aux pays d’origine, présenté par l’Élysée le 23 novembre dernier. Les deux experts avaient été désignés en mars par le président français Emmanuel Macron à la suite de son discours du 28 novembre 2017 à l’université de…

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité