Le Maroc interdit un opposant mauritanien de séjour sur le territoire

Le Maroc interdit un opposant mauritanien de séjour sur le territoire

Après avoir diffusé des photos d’un prétendu passeport marocain appartenant au président mauritanien, l’opposant mauritanien Mohamed Ould Bouamatou s’est vu interdire l’accès au Royaume, annonce la diplomatie marocaine. Une décision qui intervient dans un contexte de réchauffement des relations avec le voisin du Sud.

Par

L'homme d'affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou. Crédit: Facebook/Mohamed Ould Bouamatou

Le Maroc et la Mauritanie poursuivent leur rapprochement. Dans un communiqué diffusé dans la soirée du 20 décembre, le ministère marocain des Affaires étrangères annonce que l’opposant mauritanien Mohamed Ould Bouamatou a été interdit d’accès au territoire national. A l’origine de cette interdiction, la diffusion par l’homme d’affaires mauritanien de photos montrant «de prétendus passeports marocains» appartenant au président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz et des membres de sa famille.

Le département de Nasser Bourita affirme, sur la base d’une enquête préliminaire, que ces passeports «sont inexistants au niveau de la base de données des services marocains compétents». La même source précise que l’interdiction  de territoire décidée à l’encontre de l’opposant mauritanien s’inscrit dans une « démarche légaliste».

L’influent homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou est en exil de son pays depuis 2010. Séjournant actuellement à Bruxelles, celui qui est également le cousin du chef d’Etat mauritanien a un temps séjourné au Maroc.  Au mois d’août dernier, Ould Bouamatou a vu ses avoirs mauritaniens saisis par les autorités mauritaniennes dans le cadre d’une campagne de lutte contre la corruption. Quelques jours plus tard, il appelait «à la résistance contre la tyrannie» et son soutien à l’opposition mauritanienne alors qu’il avait soutenu l’actuel chef d’Etat lors des élections présidentielles de 2009.

Ce communiqué du ministère des Affaires étrangères intervient dans un contexte de rapprochement entre le Maroc et la Mauritanie. Durant la semaine, une délégation de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM) menée par Salaheddine Mezouar s’est rendue à Nouakchott et Nouadhibou pour prospecter des opportunités d’investissement.

Au début du mois de décembre, le Chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani s’est rendu dans la capitale mauritanienne, en compagnie du patron de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), Yassine Mansouri, pour participer  à une réunion des bailleurs de fonds et partenaires de la force G5 Sahel à Nouakchott et évoquer les relations bilatérales.

En novembre Nasser Bourita s’était lui aussi rendu en Mauritanie où il a annoncé une «nouvelle dynamique», accompagnée de « changements importants» dans la relation entre les deux voisins.

article suivant

Croissance, flexibilité du dirham, liste grise... La masterclass trimestrielle de Jouahri

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.