12.000 passagers affectés et plus de 60 vols annulés à cause de la crise de la RAM

Des dizaines de vols annulés, des passagers furieux et des pilotes qui se disent « surexploités »… Le bras de fer entre la Royal Air Maroc et ses pilotes a engendré de « lourdes pertes » à la compagnie nationale aérienne.

Par

Abdelhamid Addou, PDG de la Royal Air Maroc Crédit: MAP

En proie à des tensions sociales avec ses pilotes de ligne, la compagnie Royal Air Maroc (RAM) a enregistré de « lourdes pertes » cette semaine. Depuis la montée au créneau de ses commandants de bord et des officiers pilotes qui ne veulent plus faire de « preuve de flexibilité », plus de 60 vols ont été annulés et une centaine d’autres retardés, a fait savoir une source au sein de l’entreprise à TelQuel Arabi.

Selon cette dernière, ces « perturbations » au niveau des vols ont concerné pas moins de 12.000 passagers en moins d’une semaine. Interrogé sur le montant estimé des pertes financières, la même source n’a pas souhaité donner plus de détails, indiquant seulement qu’elles étaient « très importantes». Depuis le 20 juillet dernier, la compagnie a annoncé en moyenne l’annulation d’une dizaine de vols par jour.

La plupart des annulations concernent des vols en partance pour la France, l’Espagne et l’Italie. Selon un responsable de la compagnie, interrogé par l’AFP, la compagnie marocaine redoute « les conséquences (de cette crise, ndlr) en cette période de forte affluence, marquée par le retour des Marocains de la diaspora« .

Les pilotes de la compagnie aérienne, regroupés au sein de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL), réclament une revalorisation de leurs salaires ainsi que la réouverture de l’école de pilotage pour remédier au « sous-effectif » dont ferait objet la RAM.

 

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré