La débâcle Centrale

Par Mehdi Michbal

C’est officiel, Centrale Danone réduit ses achats de lait de 30%. Le boycott populaire qui visait à punir la compagnie pour des raisons que l’on ne connaît pas encore se transmet désormais aux éleveurs, aux paysans, aux petites gens. 30% de moins sur les approvisionnements de Centrale, c’est 30% de revenus en moins pour plus de 120 000 ménages ruraux. Une catastrophe. Les lanceurs de cette campagne de boycott, et ceux — très nombreux— qui les ont suivis, étaient-ils conscients de ses effets dévastateurs ? Difficile de savoir. Certains d’entre eux reprochent aujourd’hui à la compagnie à capitaux français de vouloir punir les Marocains pour les énormes dégâts que son business a subis. Un raccourci encore une fois populiste qui ne prend pas en compte les réalités économiques. Centrale Danone est une entreprise privée. Et ne peut pas, en toute logique, continuer à acheter des matières premières pour les laisser pourrir dans ses stocks. Ni continuer à subventionner à perte la communauté des agriculteurs pour sauvegarder la paix des ménages. Ceci est le rôle de l’Etat, du gouvernement. Et ce dernier n’a…

article suivant

Quelles sont les prochaines étapes pour la loi de finances rectificative?