Vers une professionnalisation de l'e-sport au Maroc

inwi e-league_foot

En sortant de la fac, Rachid retrouve Mohamed et Imane. Contrairement à tous les autres de sa promotion, ils ne vont pas traîner au café à refaire le monde. Eux ont un rêve : participer à un tournoi international de sport électronique (e-sport en anglais) comme les World Cyber Games ou Electronic Sports World Cup qui sont régulés par la fédération internationale de sport électronique (ESIF) depuis 2010. Les trois comparses s’entassent dans la chambre de Rachid pour s’entraîner à League of Legends, jeux vidéo présent dans les principales ligues internationales, tout comme les mythiques Call of Duty, Street Fighter ou Fifa. Aujourd’hui, ils vont former Fatim-Zahra, nouvelle recrue de l’équipe.

« Bon, déjà le sport électronique, c’est l’ensemble des compétitions de jeux vidéo en réseau local ou via Internet qui se fait sur consoles ou ordinateurs », commence Rachid, très pédagogue. « Oui merci, ça ne date pas d’hier mais des années 1980 », accélère Fatim-Zahra, qui s’impatiente à prendre les commandes en mains. « Attention, désormais l’e-sport s’est professionnalisé et des ligues ont été créées à travers le monde. Il est financé par des sponsors et par les revenus importants générés par la diffusion en streaming », complète Imane qui a le sens du business. « L’e-Sport est une discipline sportive à part entière… avec ses codes, ses tournois, ses champions, ses stars, ses commentateurs professionnels et ses fans qui se comptent en millions », insiste la jeune fille pour que le nouveau membre de la bande soit consciente des enjeux. Elle continue en enchaînant les chiffres. En 2017, l’e-sport a enregistré plus de 1,5 milliards de dollars de revenus, l’audience mondiale a dépassé 665 millions de spectateurs grâce à 390 tournois organisés dans le monde entier. Au Maroc, la discipline comment à prendre de l’ampleur. « Tu vas rejoindre la communauté de 1 millions d’ adeptes dans tout le royaume », s’enthousiasme Mohamed, qui parle avec des étincelles dans les yeux des joueurs marocains qui ont brillé lors de compétitions internationales.

Fatim-Zahra regarde la bande d’un regard amusé. « Vous vous entraînez tous les jours mais vous ne connaissez pas la « inwi e-league » ? », frime celle qui a entendu son cousin en parler vendredi dernier lors du couscous familial. « C’est un programme de compétitions professionnelles, lancé en mai 2017 en partenariat avec Area12, ouvert aux joueurs marocains autour des 8 jeux phares League of Legends, Fifa 2017, The King of Fighters XIV, Street Fighter V, Clash Royale », décrit la jeune fille en vérifiant sur internet. Il compte déjà plus de 20.000 inscrits et 5 millions d’interactions avec la plateforme, ce qui place inwi e-league comme plateforme de référence pour le gaming au Maroc. « Notre objectif est de participer à structurer la pratique de l’E-sport au Maroc, en offrant aux joueurs des plateformes de compétition aux standards internationaux et de faire du Maroc une étape de qualification aux manifestations internationales en matière d’E-sport », explique Brahim Amdouy, manager des contenus à inwi. « Vu que l’inwi e-league et Area12 ont intégré l’ESWC (eSport World Convention), le vainqueur de la compétition sera qualifié et représentera le Maroc lors des championnats du monde au Paris Games Week. C’est ça notre objectif, s7abi ! », s’exclame Rachid qui commence à fouiner des informations sur internet. « Je ne savais pas que c’était inwi, avec le collectif « Moroccan Game Developpers », qui avait créé « Z7am » et « Trombiya » disponibles sur « La3b’in », plateforme inwi dédiée au Gaming », note Mohamed qui est impressionné par l’opérateur marocain qui est le seul à disposer d’une plateforme entièrement dédiée aux jeux 100 % marocains sur mobile afin de participer à l’émergence d’une industrie du jeu vidéo au Maroc et dans la région.

Comme la team de férus de e-sport, découvrez la « inwi e-league » et passez au niveau professionnel de l’e-Sport sur : https://www.inwi.ma/e-league

Contenu de marque

article suivant

Un premier suspect arrêté dans l'affaire des viols présumés sur les saisonnières marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.