Le procès de 14 militants du Hirak reporté au 31 juillet

Les 14 militants avaient été arrêtés lors de la manifestation du 20 juillet à Al Hoceima. Neuf d'entre eux seront poursuivis en état de détention. Les cinq autres sont en liberté provisoire.

Par

Manifestation du 20 juillet à Al Hoceima Crédit : Yassin Toumi

Le tribunal de première instance d’Al Hoceima a décidé, lundi 24 juillet, de reporter le procès de 14 personnes arrêtées suite à la manifestation du 20 juillet dernier. La date du procès a été fixée au 31 juillet prochain, nous indique Rachid Belaâli, coordinateur du comité de défense des détenus du Hirak.

Pour rappel, l’interdiction de la marche du 20 juillet avait été annoncée par la wilaya d’Al Hoceima dans un communiqué publié le 17 décembre. Cela n’avait pas empêché les manifestants de descendre dans la rue, où des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre.

Lire aussi: Reportage: ce que nous avons vu le 20 juillet à Al Hoceima

Les 14 manifestants arrêtés sont pour suivis pour « jets de pierres contre les forces de l’ordre« , « regroupement armé« , et « organisation d’une manifestation non-autorisée« , nous indique Rachid Belaâli. L’avocat précise que le tribunal a décidé de maintenir en état de détention neuf des quatorze accusés. Les cinq autres prévenus ont obtenu la liberté provisoire.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre