Top 10 des meilleurs moments du Gala du Marrakech du Rire

Samedi 4 juin au palais El Badiî avait lieu le Gala de clôture «Jamel et ses amis», spectacle phare du Marrakech du Rire 2016. Telquel.ma a classé pour vous les meilleurs performances de la soirée.

Par

Les artistes du Gala "Jamel et ses amis" tous réunis à la fin du show.

Samedi 4 juin au palais El Badiî avait lieu le Gala de clôture «Jamel et ses amis», spectacle phare du Marrakech du Rire 2016. Telquel.ma a classé pour vous les meilleurs performances de la soirée.

1. Ahmed Sylla imite Didier Deschamps, le sélectionneur « jamais énervé » de l’équipe de France 

Véritable coup de coeur du public, il a eu le droit à une standing ovation à la fin de son sketch, le français d’origine sénégalaise a également réussi à plier de rire les footballeurs présents au premier rang. Autre moment fort de son passage, son imitation de la ministre du travail française Myriam El Khomri en banlieusarde perdue qui débarque à l’Assemblée « Donc le peuple veut pas alors on fait 49.3 quoi ? ».

57 MRD 2016 _ GALA M6 (c) veronique fel - kissman 03 juin 2016

Ahmed Sylla, coup de coeur du public.

 

2. Jamel Debbouze, Fatsah Bouyahmed, Franck Dubosc et Alban Ivanov entonnent « Plus d’Arabes, plus d’Arabes, tu étais un Arabe, on était des Arabes, nous étions des Arabes »

Grand moment d’émotion. À la fin du spectacle, dans « Star Ouarzazate », une parodie de science-fiction imaginée par Jamel Debbouze, les quatre comédiens reprennent l’air de Formidable de Stromae en imaginant un monde où les Arabes ont disparu à cause de Donald Trump. Un monde où il est aussi interdit de rire.

3. Waly Dia et son show anti-clichés

L’humoriste nantais, qui a ouvert le Gala, n’épargne aucune communautés : des Arabes aux Juifs, en passant par les Roumains. Et ça fait du bien !« En ce moment les Arabes on vous en fout plein la gueule : la guerre, les Arabes, le terrorisme, les Arabes, le rhume, les Arabes.»  

Waly Dia était très attendu du public.

Le show de Waly Dia était très attendu par les spectateurs.

 

4. Younès et Bambi, l’Arabe et le Juif qui rient de leurs différences

Une complicité qui marche et qui se voit, c’est ce qui fait le succès du duo. En plus du moon-walk très réussi de Bambi. Ils concluent leur saynète par une formule de paix : « On n’a pas la même religion, mais on a la même passion ».

5. Les imitations parfaites de Marc-Antoine Le Bret

De François Hollande à Laurent Ruquier, en passant par Vincent Cassel et Cyril Hanouna, l’imitateur ne se loupe jamais. La phrase « Il le fait trop bien ! » n’aura jamais été autant entendue dans les gradins du palais El Badií.

29 MRD 2016 _ GALA M6 (c) veronique fel - kissman 03 juin 2016

Le meilleur imitateur du moment selon Jamel Debbouze.

 

6. L’humour sec et percutant d’Alban Ivanov

Il arrive sur scène avec une fourrure noire qu’il refile à Jamel avant de le congédier « On dirait Jon Snow ! Tiens, va garder la porte ». Le comédien décide de s’attaquer à des cibles particulièrement sensibles, son médecin juif d’abord et ses voisins homosexuels ensuite. Il est tout simplement hilarant lorsqu’il imite un pitbull mécontent de s’être fait appeler Steevie par ses propriétaires.

7. Ibrahim Maalouf et Soprano enflamme le palais El Badií

La soirée s’est finie en musique avec le talentueux trompettiste Ibrahim Maalouf accompagné du rappeur marseillais Soprano. Et c’est tout le public qui se lève pour danser en agitant une dernière fois les drapeaux français et marocains distribués par le MDR.

Ibrahim Maalouf débarque sans prévenir sur la scène du Palais El Badiî

Ibrahim Maalouf débarque sans prévenir sur la scène du Palais El Badiî.

 

8. Les Fills Monkey

C’est une belle surprise qu’a fait découvrir Jamel Debbouze au public du festival. Les Lyonnais Yann Coste et Sebastien Rambaud manient les baguettes et les cymbales à la perfection dans un show musical à la fois drôle et brillant.

Les deux batteurs ont convaincu le public de Marrakech

Les deux batteurs ont convaincu le public de Marrakech.

 

9. Le tour du monde de l’homme idéal d’Antonia de Rendinger

L’humoriste déroule les stéréotypes des femmes du monde entier avec brio. L’Italienne séductrice, la Marocaine qui veut un bon marocain, l’Allemande ordonnée, la Japonaise pudique, l’Américaine pro-gun ou la Russe à la recherche d’un homme qui tient la bouteille. Sans oublier la Française qui n’est « pas compliquée » mais qui a la plus longue liste de qualités requises…

10. Frank Dubosc en bourgeoise marocaine

Le temps d’un sketch, l’humoriste français a troqué son costume de campeur beauf pour celui d’une bourgeoise casaouie en robe rose, perruque et talons hauts. « Je n’ai jamais été aussi heureux, Jamel ! » lance-t-il avant de trébucher une énième fois. L’occasion de célébrer la femme avec humour et pour notre plus grand plaisir.

article suivant

Lyautey, le royaliste