Quelles sont les sociétés qui ont versé le plus de dividendes cette année?

Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca devront verser 20,1 milliards de dirhams de dividendes au titre de 2015. Malgré la crise et les difficultés qu’affichent certaines entreprises, la Place maintient la rémunération de ses actionnaires.

Par

Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca devront verser 20,1 milliards de dirhams de dividendes au titre de 2015. Malgré la crise et les difficultés qu’affichent certaines entreprises, la Place maintient la rémunération de ses actionnaires.

20,1 milliards de dirhams. C’est le montant des dividendes qui sera distribué au titre de 2015. Plusieurs sociétés cotées ont déjà procédé au paiement du dividende. Les difficultés qu’affichent certaines sociétés (Samir, Alliances…) n’ont impacté que légèrement les dividendes versés par les sociétés cotées en comparaison avec 2014 où 20,3 milliards de dirhams ont été détachés.

« Retraité des sociétés déficitaires, le taux de distribution moyen des sociétés cotées ayant communiqué leurs résultats ressort à 81,1% », commente la division analyses et recherches d’Upline Securities, la société de bourse, filiale de BCP. Pour rappel, les bénéfices de l’ensemble des sociétés cotées ressortent en 2015, à 26,7 milliards de dirhams, en augmentation de 1,6% par rapport à 2014.

Lire aussi :Bourse. Comment seulement 4 sociétés tirent les revenus vers le haut?

IAM, 5,6 milliards de dividende

Maroc Telecom s’accapare à elle seule, plus du quart du dividende de la Place. L’opérateur historique a fixé la rétribution des actionnaires à 5,6 milliards de dirhams, soit la totalité des bénéfices dégagés en 2015. Le dividende par action ressort à 6,36 dirhams représentant un rendement de 5,5%. Il faut noter une conjoncture où IAM accuse une baisse de 4,3% de son résultat net part du groupe par rapport 2014. Les revenus se sont appréciés pour leur part de 17,1% à 34,1 milliards de dirhams, suite à l’intégration pour la première fois des comptes d’Atlantique Telecom.

Lire aussi: Maroc Telecom mandate Deloitte pour 3 ans

Lire aussi: Bilan 2015: Maroc Telecom peut remercier ses filiales subsahariennes

Les Banques, celles qui rapportent le plus

La masse des dividendes du secteur bancaire s’est appréciée quant à elle de 5,2% à 5 milliards de dirhams, portée principalement par la hausse des dividendes du Top trois à savoir Attijariwafa bank, BCP, et BMCE Bank of Africa. «Le taux de distribution moyen passe de 62,7% en 2014 à 64,9% en 2015 », commente les analystes d’Upline Securities. Dans le détail, la première banque du Maroc affiche un dividende de 2,2 milliards de dirhams tandis que la BCP a fixé la rétribution aux actionnaires à 1 milliard de dirhams. La BMCE Bank Of Africa paie pour sa part 897 millions de dirhams au titre du dividende de 2015.

Cimenteries, riches malgré la crise

Le secteur industriel talonne les bancaires en terme de rémunération des actionnaires. Le montant total des dividendes affiche, néanmoins, un retrait de 11,9% à 2,8 milliards de dirhams, correspondant à un taux de distribution de 91,8%. Lafarge Ciments compte distribuer au titre du résultat net de l’exercice 2015 un dividende de 1,5 milliard de dirhams. Ciments du Maroc a fixé de son côté, un dividende de 794 millions de dirhams, soit une somme inférieure à celle payée en 2014 (1,1 milliard de dirhams). Holcim a également fait baisser le montant du dividende à 509 millions de dirhams.

Agroalimentaire, Cosumar en tête du peloton

Sur les cinq agroalimentaires cotées,  la Cosumar ressort en tête du peloton des entreprises les intéressantes. Son dividende s’élève à 452 millions de dirhams pour un résultat net de 490 millions de dirhams. Le taux de distribution s’élève donc à 92,3%.

Immobilier, Addoha tire son épingle du jeu

Sur les trois immobilières de la Place : Addoha, Dar EsSaada et Alliances, l’entreprise appartenant à Anas Sefrioui fixe la rétribution des actionnaires à 725 millions de dirhams. Et ce, même si le groupe a enregistré en 2015 un retrait des bénéfices de 15,7% à 852 milliards de dirhams.

Lire aussi: Addoha. La dette recule mais…

Lire aussi: Anas Sefroui: « Il est hors de question de vendre notre foncier »

Taqa sort du lot

Avec des bénéfices de 966 millions de dirhams réalisés en 2015, Taqa Morocco a fixé son dividende à 707 millions de dirhams. Ce qui correspond à un dividende par action de 30 dirhams contre 22 dirhams enregistré une année auparavant.

Lire aussi: Taqa Morocco se lance dans les énergies renouvelables et le gaz

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé