Bourse. Comment seulement 4 sociétés tirent les revenus vers le haut?

En 2015, quatre sociétés cotées à la Bourse de Casablanca ont contribué à la réalisation de 91% du chiffre d’affaires global de la cote. Il s’agit d’IAM, Taqa, Auto Hall et Cosumar.

Par

La Place casablancaise doit la bonification de son chiffre d’affaires à quatre sociétés seulement. Elles ont contribué à la réalisation de 91% des revenus consolidés de l’ensemble des sociétés de la cote en 2015. Il s’agit de Maroc Telecom, Taqa Morocco, Auto Hall et Cosumar. C’est ce qui ressort de l’analyse des performances des sociétés cotées en 2015, faite par la division analyses et recherches d’Upline Securities, la société de bourse, filiale de BCP. Les revenus consolidés de l’ensemble des sociétés de la cote a progressé de 4,5% à 214,9 milliards de dirhams.

Dans le détail, les revenus de l’opérateur historique, Maroc Telecom, se sont appréciés de 17,1% à 34,1 milliards, suite notamment à l’intégration pour la première fois des comptes d’Atlantique Telecom, qui correspond aux filiales africaines de la branche marocaine de l’émirati, Estisalat.

Lire aussi : Bilan 2015: Maroc Telecom peut remercier ses filiales subsahariennes

Lire aussi : Maroc Telecom mandate Deloitte pour 3 ans

Taqa Morocco affiche pour sa part un chiffre d’affaires en hausse de 19,9% à 8,9 milliards de dirhams, suite à l’effet combiné de l’amélioration de la disponibilité de ses  deux unités de production les plus récentes (5 et 6) et à l’appréciation du dollar par rapport au dirham. Même au niveau des perspectives, le premier producteur privé d’électricité se porte bien. La société ambitionne d’élargir ses choix de développement aussi bien au Maroc qu’en Afrique et ne se limitera plus au charbon. Taqa compte également se développer dans les énergies renouvelables et dans le gaz. En janvier 2016, l’entreprise a annoncé le développement d’une ferme éolienne située à quelques encablures de la zone franche de Melloussa à Tanger.

Lira aussi : Taqa Morocco se lance dans les énergies renouvelables et le gaz

Lire aussi : Taqa Morocco fait mieux que son business plan

Le distributeur automobile, Auto Hall a profité quant à lui de l’impact sur une année pleine de l’intégration de la marque Nissan dans son portefeuille, dopant ainsi son chiffre d’affaires consolidé de 29,6% à 4,4 milliards de dirhams.

Lire aussi : Auto Hall: résultats en hausse et nouvelles succursales

La filiale sucre de la SNI, Cosumar a pu, pour sa part, récolter en 2015 les fruits de sa stratégie d’expansion à l’international. Au titre de l’année dernière, le sucrier national affiche un chiffre d’affaires consolidé en appréciation de 15,3% à près de 7 milliards de dirhams.

Des réalisations « globalement » positives

Pour les analystes, en dépit de la publication de 16 profit warnings, la place casablancaise clôture l’exercice 2015 sur une note globalement positive mais n’intègre point les réalisations des deux mastodontes, Alliances et Samir. Au terme de 2015, 47 valeurs ont affiché des revenus en hausse. Le constat est le même au niveau des bénéfices puisque 42 sociétés ont enregistré une rentabilité en appréciation, contre 40 au titre de 2014.

20 milliards de dirhams de dividendes distribués

Les bénéfices de l’ensemble des sociétés cotées ressortent pour la première fois en hausse depuis 2010. Ils se sont appréciés de 1,6% à 26,7 milliards de dirhams. « Toutefois, cette performance est à relativiser dans la mesure où elle n’intègre pas les résultats de deux sociétés en difficulté, à savoir Alliances et Samir », indique les analystes d’Upline Securities. Par valeur, la BCP ressort comme principal contributeur à la croissance du résultat net part du groupe (RNPG) avec 1,2 point. Juste derrière, on retrouve Ciment du Maroc et Taqa Morocco avec des contributions respectives de 1 et 0,6 point de croissance.

Au volet rétribution des actionnaires, les sociétés cotées ont maintenu la masse des dividendes aux alentours de 20 milliards de dirhams, de quoi chouchouter les actionnaires de la Place. Retraité des sociétés déficitaires, le taux de distribution moyen des sociétés cotées ayant communiqué leurs résultats ressort à 81,1%.

 

article suivant

Au large de Dakhla, l’israélien Ratio Petroleum Energy cherche du pétrole et du gaz