Federica Mogherini : « Le mot clé de notre partenariat avec le Maroc est la confiance »

Vers la fin de la crise ? La Haute Représentante de l'Union européenne pour la politique de sécurité et les Affaires étrangères, Federica Mogherini, est arrivée le 4 mars à Rabat, où elle s’est entretenue avec Salaheddine Mezouar. 

Par et

Mezouar et Mogherini le 6 mars à Rabat. Crédit: R. Tniouni

Vers la fin de la crise ? La Haute Représentante de l’Union européenne pour la politique de sécurité et les Affaires étrangères, Federica Mogherini, est arrivée le 4 mars à Rabat, où elle s’est entretenue avec Salaheddine Mezouar. 

« Les deux parties ont discuté la décision de l’arrêt du Tribunal européen au sujet de l’accord agricole Maroc-UE, et ses retombées sur la confiance et la sérénité des relations de partenariat entre les deux parties », explique un communiqué du département marocain des Affaires étrangères, publié dans la soirée du vendredi 4 mars. Un entretien qui intervient après la suspension par le Maroc de « tout contact » avec les institutions de l’Union européenne.

Affaire stratégique

Lors d’une conférence de presse, tenue le 4 mars dans l’après-midi au siège du ministère, Salaheddine Mezouar a qualifié l’arrêt de la Cour européenne concernant l’accord agricole d’« erreur » qu’il faut « corriger ». Pour le ministre il ne s’agit pas « d’une simple affaire judiciaire » mais d’une « affaire éminemment stratégique ». De son côté, Federica Mogherini a déclaré que « les accords conclus entre le Maroc et l’Union européenne ne constituent pas une violation de la légalité internationale ». D’où l’introduction « d’un pourvoi en appel », souligne-t-elle. « Le mot clé du partenariat entre le Maroc et l’Union européenne est la confiance », a-t-elle assuré.

Vers la fin du gel des relations ?

« L’Union européenne et le Maroc travaillent sur la base du dialogue et de la transparence », affirme Mogherini. Dialogue qui semble se poursuivre, puisque Nasser Bourita, tout fraichement nommé ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, se rendra à Bruxelles « avant la fin du mois de mars pour finaliser le contenu de cette interaction avec la partie européenne », annonce le département de Mezouar.

Lire aussi : Suspension de l’accord agricole : La diplomatie européenne a décidé de faire appel

Lire aussi : Pas de « remise en cause » des accords agricoles selon la diplomatie européenne

Lire aussi : Accord agricole avec l’UE : Le Maroc menace de prendre des « mesures »

 Lire aussi : Crise Maroc-UE : « Pour la Cour européenne, le Maroc n’est pas souverain au Sahara »

article suivant

De Berkane à Hambourg, le parcours (très particulier) de Aziz Bouhaddouz

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.