Le « cyberjihadiste » marocain Fahd Jobrani écope de 5 ans de prison

Fahd Jobrani, le « cyberjihadiste» marocain qui se répandait en diatribes contre la France et le Maroc condamné en appel.

Par

Fahd Jobrani dessiné lors de son procès, le 19 janvier 2015.
Fahd Jobrani dessiné lors de son procès, le 19 janvier 2015. Crédit: AFP/ BENOIT PEYRUCQ

La Cour d’appel de Paris a confirmé la sentence de cinq ans de prison et une interdiction définitive du territoire français contre Fahd Jobrani,  le « cyberjihadiste » marocain accusé d’avoir projeté des actions violentes au Maroc.

Le prévenu qui avait déjà été condamné a la même peine par le tribunal correctionnel de Paris le 18 février avait fait appel principalement à cause de l’interdiction du territoire.

 Lire aussi : Un « cyberjihadiste » marocain jugé en France

Pour Me Anne-Sophie Laguens, l’avocate du condamné,  l’homme et son épouse, française, ont « l’impression de ne pas avoir été entendus », rapporte le média français 20 Minutes qui cite l’AFP. La justice est en train de « briser deux vies en même temps » ajoute l’avocate.

Il se décrivait comme un jihadiste souhaitant passer à l’action

Cet habitant d’une petite commune près de Rouen a été identifié en 2012 lors d’une enquête dans une autre affaire. Il s’était vanté sur un forum sur internet de créer une « katiba », une brigade d’une centaine de personnes pour Al-Qaïda au Maroc. Il passait des heures sur internet, à se répandre ou à regarder des vidéos jihadistes ou des décapitations. Il se décrivait comme un jihadiste souhaitant passer à l’action.

Enturbanné, il se mettait parfois en scène dans des vidéos diffusées sur YouTube, en se livrant à de longues diatribes contre le roi Mohammed VI et souhaitant l’avènement de groupes terroristes armés dans son pays.

Lors de l’enquête, Fahd Jobrani a tenté de minimiser, assurant avoir simplement voulu « faire peur » aux services  marocains et « faire croire qu’il y avait quelque chose alors qu’il n’y avait rien » . Pourtant, il se présentait sur internet comme un jihadiste prêt à agir, et pouvait se montrer très méfiant avec ses correspondants, dans la crainte d’être découvert par les services de renseignement.

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.