Reportage. Un dimanche matin à la messe à Casablanca – Telquel.ma

Reportage. Un dimanche matin à la messe à Casablanca

Tous les dimanches, des centaines de fidèles viennent assister à la messe tenue dans la cathédrale Notre-Dame-de-Lourdes à Casablanca.

Par

Père Daniel Nourissat. Crédit : Yassine Toumi.

Il est environ 10 heures 30 quand les premiers fidèles arrivent à la cathédrale Notre-Dame-de-Lourdes, au rond point de l’Europe à Casablanca. Quelques uns prennent la peine d’acheter une bougie et la placent dans la grotte accolée à l’édifice avant de se recueillir, debout ou à genoux, pour effectuer une prière.

messe1

Avant la messe, certains exhaussent une prière devant la grotte. Crédit : Yassine Toumi.

messe2

Des fidèles allument un cierge avant la messe. Crédit : Yassine Toumi.

messe3

Crédit : Yassine Toumi.

 

Vers 10 heures 45, les fidèles gagnent progressivement les bancs de l’église. Le contraste est grand entre l’affluence et le calme qui règne, aussi bien dans la cathédrale qu’à l’extérieur. Après avoir récupéré le fascicule comprenant les paroles des chants religieux, chacun gagne sa place. Tout le monde est apprêté, et la scène nous rappelle d’où vient l’expression « être endimanché ». Fière, une fillette prend même la peine de prendre ses parents en photo.

 

messe4

La cathédrale Notre-Dame-de-Lourdes a été construite en 1954. Crédit : Yassine Toumi.

messe dos

Crédit : Yassine Toumi.

messechant

Les chants rythment la messe. Crédit : Yassine Toumi.

 

« A vous ! » crie celui qui fait office de chef d’orchestre. Il est à peine 11 heures quand la messe débute, par un chant. Les bancs sont pleins, environ 500 personnes ont fait le déplacement, « des habitués pour la plupart », nous précise le père Daniel, qui tient l’office ce jour-ci. La majorité est originaire d’Afrique, seuls quelques Européens, Français et Espagnols, sont présents. Ajoutés à la lumière qui se reflète dans les vitraux de la cathédrale, les couleurs des quelques boubous offrent un arc-en-ciel de couleurs.

 

messe5

Crédit : Yassine Toumi.

messe7

Crédit : Yassine Toumi.

messe8

Crédit : Yassine Toumi.


S’ensuivent ensuite pendant un peu moins d’une heure et demie prêche du prêtre, chants, et interventions de quelques fidèles sur l’autel. Parmi eux, une adolescente, dont le discours renvoie directement à notre triste actualité avec, par exemple, « prions pour les défunts victimes de la guerre ou de la migration », qui précède son appel aux politiques : « prions pour que les gouvernements trouvent la sagesse ».

Avant la fin, place au rituel de l’ostie et celui de la « paix du Christ », où les fidèles serrent la main d’un air bienveillant tous ceux qui se trouvent autour d’eux instaurant ainsi ce moment de communion, sans oublier celui de la quête.

messe10

L’ostie, à la fin de la messe. Crédit : Yassine Toumi.

messe6

La quête. Crédit : Yassine Toumi.

 

A la sortie, place aux retrouvailles. Ceux qui n’ont pas eu le temps de se saluer avant la messe s’embrassent et échangent sur le parvis de l’église. Sur les marches, certains se font prendre en photo aux côtés du père Daniel, qui fait alors figure de vraie star, y compris pour ceux qui ne sont que de passage au Maroc, comme cette Ivoirienne et son fils, qui posent tout sourire aux côtés du religieux. Ensuite, chacun regagne la sortie, en attendant dimanche prochain.

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.