Le PAM s’engage pour la légalisation du cannabis

Le PAM pourrait se retirer des élections dans plus de 200 collectivités territoriales en cas de légalisation de la culture du cannabis.

Par

Plants de cannabis
Crédit : Gavin White / Flickr

L’annonce peut surprendre. Lors d’un meeting du Parti authenticité et modernité organisé le 17 mai dans la province d’Ouazzane, le député local du parti du tracteur Larbi Mharchi a assuré que son parti était “prêt à ne pas se présenter aux élections (dans les régions où le cannabis est cultivé, ndlr) si les cultivateurs poursuivis pour la culture du cannabis venaient à être graciés”.

Cette déclaration a pour but de couper court aux critiques dénonçant une utilisation électoraliste de ce sujet (la culture du cannabis, ndlr)”, nous explique Larbi Mharchi, qui est également membre du bureau politique du PAM. Pour lui, cette promesse est la preuve que son parti “ne fait pas de la surenchère sur ce sujet”.

Lire aussi : Collecter et transporter du cannabis… avec une autorisation légale

Mais cette annonce est-elle réaliste ? “Tout à fait”, assure le représentant du parti du tracteur, qui estime que les 48 000 cultivateurs de cannabis poursuivis par la justice peuvent être amnistiés en vertu de l’article 71 de la Constitution.

Lire aussi : Pourquoi la légalisation du cannabis bloque

Larbi Mharchi assure que ses déclarations concernent l’ensemble de son parti. La cellule de communication du parti du tracteur, contactée par TelQuel, confirme que Larbi Mharchi est habilité à s’exprimer au nom de sa formation. A travers ces engagements, le PAM réaffirme son soutien à la légalisation du cannabis : “Il serait inutile d’amnistier des cultivateurs sans supprimer la loi qui les a condamnés en premier lieu”, fait remarquer Mharchi.

Cette annonce concerne toutes les élections, communales ou législatives, qui suivraient l’amnistie. Ce sont quelque 200 collectivités territoriales qui sont concernées dans le cas des élections communales. Pour rappel, le Maroc compte 1 503 communes parmi lesquelles 221 communes urbaines et 1282 communes rurales.

Lire aussi : La bonne nouvelle. Le cannabis n’est plus tabou

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains