Journal du foot: arbitrage et CAN, la Tunisie crie au scandale

Le Journal du foot revient sur l'arbitrage polémique lors du match Tunisie / Guinée équatoriale et les rencontres qui ont marqué les quarts de finale de la CAN 2015.

Par

Crédit : AFP

Aussi au programme cette semaine : le WAC freiné par le MAS, les victoires des trois grands d’Espagne en Liga, le choc des leaders entre Manchester City et Chelsea en Premier League, la Juve et la Roma qui ratent le coche en Serie A, et l’échec de l’Olympique Lyonnais en Ligue 1.

CAN 2015 : La Tunisie peste contre l’arbitrage

Lors de la rencontre en quarts de finale contre la Tunisie, la Guinée équatoriale a bénéficié d’une énorme faute d’arbitrage (voir la vidéo ci-dessous) pour égaliser sur un penalty très généreux en toute fin de match.

Les Tunisiens, qui ont dénoncé l’arbitrage à la fin du match, s’en sont pris à l’arbitre de la partie, qui a pris la fuite, escortés par des policiers.

Pour protester contre ce fait de jeu qui a entaché l’élimination des Aigles de Carthage, Wadi Jeri, le président de la Fédération tunisienne de Football, a démissionné de la commission d’organisation de la CAN, relevant de la CAF.

Les Equato-Guinéens, qui se sont finalement qualifiés après les prolongations (2-1), affronteront jeudi 5 février le Ghana, qui a dominé la Guinée (3-0), avec notamment deux buts de Christian Atsu, dont un missile du gauche à partir d’une position excentrée.

L’Algérie, première équipe africaine au classement Fifa, a été éliminée lors du choc de ces quarts de finale par la Côte d’Ivoire (3-1). Un doublé de Wilfried Bony, le nouvel attaquant de Manchester City et Gervinho, dans le temps additionnel, a permis à la Côte d’Ivoire de se défaire des Fennecs. Entre temps, les Algériens avaient égalisé par l’intermédiaire de Soudani. Les Éléphants affronteront donc la République démocratique du Congo, qui a éliminé l’autre Congo (Brazzaville) (4-2), au terme d’un match renversant.

Botola : le Wydad freiné par le MAS

Le Wydad Casablanca a été tenu en échec à domicile par le Moghreb Fès (1-1), dimanche au complexe sportif Mohammed V de Casablanca lors de la 17e journée du championnat Pro Elite 1 de football.

Les locaux ont ouvert la marque par l’Ivoiren Bakaré Koné (24e) avant qu’Achraf Benchreki n’égalise pour le Moghreb de Fès. Au classement, le WAC gagne un point et occupe toujours la première place avec 30 points. Le MAS est avant dernier avec 15 points.

De son coté, le Raja s’est imposé 3-0 face à l’Ittihad Zemmouri de Khemisset sur des buts de Hamza Abourazzouk, Abdelilah Hafidi et Christian Osaguona). Au classement, le Raja rejoint le Moghreb Tétouan en 2e position (28 pts) qui s’est lui imposé à domicile face à l’AS FAR (1-0). Les Tétouanais signent leur 7e victoire, la 2e de rang (7 nuls, 3 défaites) grâce à Mohcine Iajour.

Premier League : Arsenal impresionne, Manchester United sur le podium

Chelsea VS Manchester City. C’était le choc du week-end en Angleterre. Lors de ce duel au sommet entre le leader et son dauphin, les deux équipes n’ont pas réussi à se départager (1-1). Rémy a ouvert le score à la 41e minute avant que David Silva n’égalise 4 minutes après. Chelsea, qui compte 53 points, reste toujours leader et conservent cinq points d’écart sur son poursuivant Manchester City.

Deux semaines après sa victoire à Manchester City (2-0), Arsenal s’est offert un festival offensif : Olivier Giroud a ouvert les hostilités dès la 8e minute, avant que Mesut Özil ne double la mise d’une frappe croisée. Il est suivi peu après par Theo Walcott, Santiago Cazorla (sur penalty) et Héctor Bellerín. C’est le cinquième but consécutif des Gunners.

Manchester United, très offensif, repart de l’avant en faisant forte impression. Radamel Falcao et Robin van Persie ont tout deux marqué lors de ce match. Les Red Devils profitent donc de la contre-performance de Southampton face à Swansea (0-1) pour prendre place sur le podium à 5 longueurs de leur rival local.

Liverpool, grâce à sa victoire (2-0) sur West Ham, double son adversaire du jour (8e). A noter qu’après cinq mois d’absence, l’attaquant anglais Daniel Sturridge s’est signalé pour son grand retour sur les pelouses anglaises en inscrivant un but.

Liga : le trio de tête enchaîne

Le Real Madrid sans Cristiano Ronaldo (suspendu) est venu à bout de la Real Sociedad grâce à des réalisations de James Rodriguez, Sergio Ramos et Karim Benzema, auteur d’un doublé.

De leur côté, les Catalans, menés deux fois au score, s’en sont remis à Lionel Messi, Neymar et Rafinha pour renverser Villarreal (3-2).

Au classement, le Real Madrid est 1er, avec 51 points et un match en moins, à un point du FC Barcelone. Et l’Atletico Madrid, vainqueur du match face au promu Eibar (3-1) est resté troisième avec 47 points.

Série A : la Juve manque le coche

La Juve a manqué de creuser l’écart après le quatrième match nul de l’AS Rome (1-1) face à Empoli. Les Bianconeris n’ont pris qu’un point face à l’Udinese (0-0). Néanmoins, la Vieille Dame, leader, garde toujours sept points d’avance sur son poursuivant, l’As Rome.

Naples, grâce à sa victoire face au Chievo Vérone (2-1), est désormais le seul prétendant à la troisième place qui ait gagné dimanche puisqu’il a pris cinq longueurs d’avance sur la Lazio Rome et la Sampdoria, toutes les deux battues.

Bundesliga : le Bayern tombe de haut

Le Bayern Munich, leader de la Bundesliga, a été corrigé chez son dauphin Wolfsburg (4-1), pour la reprise du championnat en Allemagne.

Le Bayer Leverkusen a lui perdu sa 3e place (au bénéfice de Mönchengladbach) pour descendre à la 5e, tenu en échec par le Borussia Dortmund qui joue pour son maintien mais demeure bon dernier.

Ligue 1 : Lyon freiné par Monaco

Lyon et et Monaco, qui s’affrontaient dans le choc du week-end en Ligue 1, se sont quittés dos à dos (0-0). Ce match nul profite à ses poursuivants Marseille et le PSG. Le duo pointe désormais à la deuxième place, à deux longueurs du leader lyonnais, grâce à leurs victoires respectivement face à Evian (1-0) et Rennes (1-0).

Les Marseillais devancent cependant le PSG (3e), à la faveur d’une meilleure attaque (43 buts contre 40, alors qu’ils ont la même différence, +21).