Un adolescent palestinien brûlé vivant par des Israéliens

Les conditions dans lesquelles un adolescent palestinien a été kidnappé puis tué ont été révélées par les autorités palestiniennes. Six suspects ont été arrêtés par la police israélienne. 

Par

Soldats israéliens. Crédit: AFP

Mohamed Abou Khdeir est la dernière victime notoire des violences qui ont touché les populations palestiniennes et israéliennes ces dernières semaines. Cet adolescent, âgé de 16 ans, a été kidnappé et assassiné dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 juillet. Selon le procureur général palestinien, cité par l’agence de presse palestinienne Wafa, « ce sont les brûlures qui couvraient 90 % du corps qui sont la cause directe de son décès ». Les rapports préliminaires d’autopsie palestiniens font part de la présence de fumée dans le corps d’Abou Khdeir, ce qui signifie que le jeune homme a été brûlé vivant. Le jeune homme a « été brûlé de l’intérieur et de l’extérieur, car il a probablement été forcé à boire du carburant », selon Adnane Al-Husseini, ministre palestinien chargé de Jérusalem.

A noter que les services de police israéliens ont procédé à l’arrestation de six suspects. Selon un responsable israélien, cité par le quotidien Haaretz, le crime aurait été commis par des représentants de l’extrême droite israélienne, en réponse aux meurtres de trois adolescents israéliens kidnappés le 12 juin dernier.

Un cousin détenu et battu par l’armée 

La mort du jeune homme a causé une série de manifestations dans les territoires palestiniens. Durant l’une d’entre elles, le cousin de Mohammed Abou Khdeir avait été arrêté pour avoir, selon la police israélienne, lancé des pierres sur les forces de l’ordre. Une arrestation qui a été effectué de manière musclée, si l’on se fie à une vidéo amateur, publiée par The Guardian, montrant des membres des forces de police israéliennes rouant de coup une personne désignée comme étant Tareq Abou Khdeir.

https://www.youtube.com/watch?v=w5N7ZKfitew

Pour la police israélienne, cet enregistrement a été « modifié et est biaisé ».  Le ministère de la justice israélien a quant à lui annoncé l’ouverture  d’une enquête concernant les violences exercées contre le jeune homme qui dispose également de la citoyenneté américaine.

Recrudescence de la violence

Suite à la mort de l’adolescent, une recrudescence de la violence a été constatée. A Gaza, des tirs de roquettes et d’obus ont été effectués par des militants palestiniens, le samedi 5 juillet. En réponse, l’armée israélienne a procédé à des raids aériens.

Dans le Nord du pays, des centaines de personnes ont jeté des pierres et des bombes incendiaires sur les forces de l’ordre israéliennes. 22 Arabes israéliens ont été arrêtés, le samedi 5 juillet, à la suite de ces affrontements. La communauté religieuse s’est également indignée. Ainsi, le rabbin Daniel Landes a appelé à la destruction des maisons des militants d’extrême droite israéliens qui encouragent les violences contre les palestiniens.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki Moon, a réclamé la condamnation des meurtriers tandis que l’Union européenne a fait part d’une « grande inquiétude ».

article suivant

3 juillet, 18h : 319 nouveaux cas en 24 heures, 13.288 au total