essentiel

Chine: une exposition comparant les Africains à des animaux suscite la controverse

Quelques-uns des 150 clichés de l'exposition controversée (capture d'écran Youtube)
Chine: une exposition comparant les Africains à des animaux suscite la controverse
octobre 16
11:05 2017
Partager

Un musée chinois a dû retirer une série de photos comparant des Africains et des animaux, à la suite de protestations en provenance du continent, ont indiqué les organisateurs.

Un enfant qui ouvre la bouche à côté d'un singe dans la même attitude, un adulte qui montre les dents à côté d'un lion... Les montages, accusés de racisme, ont suscité la colère des réseaux sociaux en Afrique. La douzaine de photos incriminées fait partie d'une exposition intitulée "Voici l'Afrique". Programmée pendant trois semaines au Musée provincial du Hubei dans la ville de Wuhan (centre), elle a déjà accueilli plus de 130.000 visiteurs. Ce lundi, la vidéo montrant les images polémiques totalisait déjà quelque 134.000 vues.

"Pour prouver notre bonne volonté et notre sincérité, nous avons remplacé les photos que les amis africains jugent choquantes", a expliqué le conservateur de l'exposition, Wang Yuejun. "La plupart des visiteurs sont chinois. Dans les représentations esthétiques chinoises, comparer les gens aux animaux n’est pas offensant", a-t-il ajouté.

L'exposition est composée de 150 photos prises par le photographe Yu Huiping, qui a effectué plusieurs voyages en Afrique et "aime beaucoup" le continent, a déclaré M. Wang. En effectuant ces montages, le photographe a simplement voulu "montrer l'harmonie entre l'homme et l'animal en Afrique. Il n'y a pas du tout de discrimination là-dedans", a expliqué le conservateur de l'exposition.

Ce n'est pas la première fois que la Chine est pointée du doigt pour son manque de sensibilité à l'égard des questions raciales. Il y a quelques jours, le réseau social Wechat s'est excusé après avoir traduit le terme "étrangers noirs" en "niggers" ("nègres" en anglais).

L'an dernier, une compagnie de lessive avait également dû présenter ses excuses, suite à une publicité montrant une Chinoise plongeant un Africain dans une machine à laver. L'homme en ressortait sous les traits d'un Asiatique.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss