Sciences & technologies

L'African IT EXPO, la 2e édition de la grand-messe du numérique en Afrique s'ouvre à Casablanca

Crédit : Compte twitter @africa_aitex
L'African IT EXPO, la 2e édition de la grand-messe du numérique en Afrique s'ouvre à Casablanca
septembre 27
16:01 2017
Partager

Le Salon international de l'innovation et de la transformation digitale (AITEX) s'est ouvert mercredi à Casablanca, en présence des ministres de l'Industrie et de la Réforme de l'Administration.

Et de 2 pour l'African it Expo. Pour sa première édition, tenue en septembre 2016, l'AITEX avait choisi pour thématique centrale «transformation digitale, levier de développement». 150 exposants, 20 ateliers-solutions, 10 panels scientifiques et environ 1.000 rendez-vous d’affaires y avaient été programmés. Cette année, le salon a mis les bouchées doubles. 10.000 visiteurs sont attendus chez les 200 exposants qui occuperont du 27 au 29 septembre la Foire internationale de Casablanca.

Le Cameroun et le Nigéria à l'honneur

16 pays africains seront présents lors de cette deuxième édition. La Fédération marocaine des technologies de l'information et des télécommunications et de l'offshoring (Apebi) qui organise l'évènement a choisi de mettre à l'honneur deux pays d'Afrique subsaharienne. «Le Cameroun, qui depuis 2016 a mis en place une stratégie 'Cameroun Numérique 2020', et le Nigéria, qui affine sa stratégie depuis décennies», a déclaré la présidente de l'Apebi, Saloua Kakri Belkeziz. Le Nigéria est représenté par Atcon et le Cameroun par REPTIC.C. La France et les Etats-Unis sont également de la partie «pour apporter leur expérience et leur technologie».

Le ministre de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy estime que l'Aitex «contribuera à faire de la transformation digitale des économies africaines un levier actif de développement», ajoutant qu'il permettra «l’émergence d’un secteur du numérique performant, un enjeu qui répond à des questions clés de développement et représente un réel ferment de croissance et de progrès». Le ministre est également revenu sur l'expérience du Maroc en la matière à travers la stratégie Maroc Digital, dont l'objectif est «d’assurer une émergence digitale réussie et d’amorcer une nouvelle dynamique de transformation du secteur de l’économie numérique et de ses acteurs».

«L’administration électronique émerge comme un vecteur de transformation de la relation administration-citoyen qui permet de proposer une offre plus performante de services aux usagers et d’accroitre la transparence administrative», a assuré le ministre chargé de la Réforme de l'Administration publique, Mohamed Benabdelkader, rappelant que son département «a entrepris une série de mesures visant l’ancrage des TI dans les modes de gestion des administrations d’une part et dans les services fournis d’autre part».

Au programme de la deuxième édition de l'AITEX, plus de milles rencontres B to B, mais surtout des conférences scientifiques qui balaieront un large spectre de thématiques, de l'innovation numérique à la "collaboration avec les robots" en passant par le leadership des femmes dans le numérique, le Big Data et l'intelligence artificielle. Parallèlement, des ateliers autour du numérique seront animées par des professionnels du secteur. Un hackathon de 36 heures non-stop étalé sur 2 jours est également prévu, et verra la participation de 60 personnes.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss