Economie

Agadir: 2,6 milliards de dirhams pour la "première unité de dessalement au monde alimentée par l'énergie renouvelable"

Agadir: 2,6 milliards de dirhams pour la "première unité de dessalement au monde alimentée par l'énergie renouvelable"
juin 29
18:41 2017
Partager

L'ONEE et le ministère d'Agriculture sont associés sur ce projet, qui permettra l’irrigation et l’alimentation en eau potable dans la région Souss-Massa.

La région Souss-Massa aura son unité de dessalement de l'eau de mer. Le projet qui nécessitera une enveloppe d'investissement global de 2,6 milliards de dirhams est porté par l’Office national de l'électricité et de l’eau potable (ONEE) et le ministère de l’Agriculture. Les deux partenaires ont procédé à la signature d’un projet de partenariat public/privé pour la construction de cette unité, selon un communiqué diffusé ce jeudi 29 juin.

"Il s’agit du plus grand projet de dessalement de l’eau de mer mutualisé d’irrigation et d’eau potable dans le monde alimenté par des énergies renouvelables", explique le communiqué. La région est alimentée actuellement à 80% par les ressources superficielles (barrages de Moulay Abdellah et d'Abdelmoumen) et à 20% par les ressources souterraines (nappe du Souss).

Le projet est divisé en deux composantes. La première est celle de l'eau potable, et nécessitera un investissement de 2 milliards de dirhams. Le projet de dessalement de l’eau de mer sera d’une capacité de 150.000 m3/jour au démarrage, et atteindra 200.000 m3/jour à terme.

Il permettra la sécurisation de l’alimentation en eau potable pour une population de 2,3 millions d’habitants à l’horizon 2030 dont sont établis 20% en milieu rural. Le communiqué explique qu'en plus de l’investissement lié au projet de l’usine de dessalement de l’eau de mer, l’ONEE consacrera des investissements additionnels de 600 millions de dirhams.

Cette somme sera destinée à la pose de 44 kilomètres de conduites, à la construction d’un réservoir d’eau potable de 35.000 m3, à l’installation de trois lignes électriques de haute tension sur 55 km à partir du poste source de Tiznit connecté au complexe solaire Noor Ouarzazate, ainsi qu'à la construction de deux stations de pompage et deux réservoirs de mise en charge.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss