essentiel

Leila Aïchi: "Je n'ai jamais questionné l'intégrité territoriale du Maroc"

Leila Aïchi: "Je n'ai jamais questionné l'intégrité territoriale du Maroc"
mai 16
15:26 2017
Partager

Leila Aïchi, la candidate dans la 9e circonscription des Français de l'étranger dont l'investiture par La République en Marche (REM) a suscité une levée de boucliers au Maroc, réagit à ce qu'elle appelle une "polémique stérile".

Dans un communiqué, Leila Aïchi "dément catégoriquement" les "accusations (...) d'être pro-Polisario et de défendre des positions hostiles au Maroc". La sénatrice de Paris affirme n'avoir "aucune relation d'assujettissement envers une puissance ou des intérêts étrangers".

Lire aussi : En Marche! Maroc met sa campagne en "stand-by" après l’investiture de Leila Aïchi jugée "pro-polisario"

"Je n'ai jamais eu de paroles déplacées à l'encontre du Maroc, de son peuple et de la personne du Roi", martèle-t-elle. "Je n'ai jamais questionné l'intégrité territoriale du Maroc, un grand pays à l'histoire et à la civilisation plus que millénaire. Je me félicite du retour du Maroc au sein de l'Union africaine et de l'action de la France pour renforcer le partenariat d'exception avec le Maroc", déclare-t-elle encore.

"Sur la question du Sahara occidental, je soutiens fermement la recherche d'une solution juste, durable et mutuellement agréée, sous l'égide des Nations Unies. À cet égard, je me réjouis de l'adoption en avril dernier de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui rappelle l'importance de relancer sans délai le processus politique en vue d'une solution mutuellement acceptable", annonce la sénatrice. Une position largement nuancée par rapport à 2013, lorsqu'elle évoquait l'"occupation marocaine au Sahara occidental".

Revenant sur la "polémique", elle la juge "stérile et nuisible aux intérêts de la France et aussi hélas à ceux de nos concitoyens vivant dans le Royaume". "Pour ma part, je me consacre à la campagne électorale qui s'ouvre aujourd'hui et je me réjouis de rencontrer nos compatriotes résidant au Maroc", conclut Leila Aïchi.

27 candidats, dont Leila Aïchi, se présentent dans la 9e circonscription des Français de l'étranger qui couvre l'Afrique du Nord et de l'Ouest. 150.000 Français de cette circonscription sont invités à se rendre aux urnes les 11 et 18 juin prochains pour élire le député qui les représentera à l'Assemblée nationale. Un tiers d'entre eux résident au Maroc.

Lire aussi: En Marche! Maroc bien décidé à ne pas faire campagne pour Leila Aïchi

Lire aussi: Investiture de Leila Aïchi: Les comités En Marche! du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie suspendent également leur campagne

Lire aussi: M'jid El Guerrab (REM) peut toujours se présenter dans la 9e circonscription face à Leila Aïchi (Modem)

Questions sans réponse

Depuis son investiture, Telquel.ma n'a eu de cesse de solliciter Leila Aïchi pour répondre aux interrogations de nombreux lecteurs. Elle s'était engagée, par écrit et par oral, à nous répondre. Après que la rédaction lui a fait parvenir une liste de questions que nous souhaitions lui poser, la sénatrice de Paris n'a plus donné suite à nos sollicitations. Telquel.ma publie donc ici la liste de questions que nous lui avons fait parvenir.

Quelle a été votre réaction à la polémique suscitée au Maroc par votre investiture ?

Quelle est votre position pour la résolution du conflit au Sahara ?

Que pensez-vous du plan d'autonomie proposé par le Maroc ?

Pourquoi avez-vous organisé un colloque en 2013 au Sénat?

Êtes-vous en contact avec des cadres du Polisario ?

Quels sont vos liens, personnels, politiques avec l'Algérie ?

Regrettez-vous l'emploi du terme d'"occupation marocaine au Sahara" ?

Allez-vous maintenir votre candidature ?

Est-il possible que votre nom ne figure plus dans la liste lors de la publication de la deuxième vague de candidature ?

Comment allez-vous faire campagne sans le soutien des comités marocains, sénégalais, tunisiens et ivoiriens ?

Autre critique formulée, celle du "parachutage". Pourquoi n'êtes-vous pas candidate à Paris ?

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss