En Marche ! Maroc bien décidé à ne pas faire campagne pour Leila Aïchi

Les responsables de la section marocaine du mouvement "La République En Marche" d'Emmanuel Macron, réunis ce samedi 13 mai, maintiennent la suspension de leur campagne pour les législatives après l'investiture dans la 9e circonscription de l'étranger de Leila Aïchi, jugée "pro-polisario".

Par et

Dans un communiqué publié ce samedi sur sa page Facebook, la section marocaine du mouvement La République en marche (REM) d’Emmanuel Macron annonce sa décision « de ne pas faire campagne » pour Leila Aïchi, « compte tenu des positions prises en 2013 (…) concernant le Sahara. »

La sénatrice de Paris, investie le 11 mai par REM en vue des législatives de juin en France, est jugée « pro-Polisario » au Maroc. En cause, un  « colloque sur le Sahara occidental » qu’elle avait organisé à Paris en février 2013. Au cours de cette rencontre, elle s’était publiquement « alarmée de l’indifférence internationale quant au sort réservé au peuple sahraoui« . Elle avait également « dénoncé l’alignement systématique de la France sur la politique marocaine au Sahara occidental, et ce malgré les graves violations des droits de l’homme constatées par les ONG humanitaires« . Leila Aïchi ajoutait encore que « le Sahara occidental et ses habitants subissent l’occupation marocaine depuis près de quarante ans« .

Face à la polémique naissante, les responsables de REM au Maroc ont annoncé vendredi une suspension de la campagne au Maroc. Celle-ci est prolongée au moins jusqu’au mardi 16 mai, pour permettre aux militants du mouvement de s’exprimer sur la question. Joint par Telquel.ma, Hamza Hraoui le référent national de REM au Maroc explique qu’il a réuni ce matin tous les comités En Marche au Maroc (Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, Fès et Beni Mellal). « Nous avons réévalué la situation et nous avons décidé de suspendre totalement la campagne jusqu’à mardi prochain. Entre temps, nous allons consulter tous les adhérents au cours de réunions. Cela permettra aussi de voir si la candidature de Leila Aïchi est maintenue par le MoDem, car tout peut changer jusqu’au 19 mai«  poursuit-il.

Sans le soutien d’En Marche ! Maroc, l’élection de Leila Aïchi semble compliquée. En effet, sur les 150 000 électeurs français et binationaux inscrits dans cette circonscription qui couvre l’Afrique du nord et de l’ouest, un tiers résident au Maroc. Pourtant, un collaborateur de Leila Aïchi affirme qu’il n’est pas question de revenir en arrière. Alors que la liste des candidats aux législatives fait l’objet de négociations entre En Marche et le MoDem, l’investiture de Leila Aïchi aurait bien été confirmée par le Modem, ce matin. Le compte de campagne de la candidate a d’ailleurs déjà été ouvert. Leila Aïchi n’a pas pu être jointe dans l’immédiat, car après avoir finalisé les démarches administratives hier auprès du ministère de l’Intérieur, elle était aujourd’hui en shooting photo pour ses affiches de campagne.

Lire aussi : En Marche ! Maroc met sa campagne en « stand-by » après l’investiture de Leila Aïchi jugée « pro-polisario »

article suivant

La France championne du monde pour la 2e fois de son histoire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.