Investiture de Leila Aïchi : Les comités En Marche ! du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie suspendent également leur campagne

Les comités du mouvement La République en Marche du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie mettent en "stand-by", comme le comité marocain, leur campagne pour les législatives françaises après l’investiture dans la 9ème circonscription de Leila Aïchi, jugée "pro-polisario".

Par

Leila Aïchi. Crédit : Bertrand Guay / AFP

La levée de boucliers contre l’investiture de Leila Aïchi sous la bannière du mouvement La République en Marche (REM) s’étend au-delà des frontières du Maroc. Ainsi, après En Marche ! Maroc, ce sont les comités du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie qui suspendent leur campagne en faveur de la candidate jugée « pro-polisario ». »Depuis vendredi, j’étais en discussion avec ces comités pour leur expliquer la situation. Depuis huit mois, la synergie entre nos comités est réelle. Ils ont compris notre position et mettent en « stand-by » leur campagne, » déclare Hamza Hraoui, référent national REM au Maroc. Des comités REM sont également présents en Algérie et au Burkina Faso.

Lire aussi : En Marche ! Maroc met sa campagne en « stand-by » après l’investiture de Leila Aïchi jugée « pro-polisario »

Sénatrice de Paris depuis 2011 sous les couleurs des écologistes, Leila Aïchi avait co-organisé en février 2013 « un colloque sur le Sahara occidental« . Elle avait alors déclaré que « le Sahara occidental et ses habitants subissent l’occupation marocaine depuis près de quarante ans« . Cet épisode a refait surface lorsque le mouvement du nouveau président de la République française Emmanuel Macron a investi le 11 mai pour les législatives de juin, Leila Aïchi dans la 9ème circonscription des Français de l’étranger, sur proposition de son allié politique, le Modem. En Marche ! Maroc avait alors mis sa campagne en « stand-by ». Après consultation de ses militants, le comité marocain décidera mardi soir s’il maintient sa suspension de campagne. Dans une circonscription qui couvre l’Afrique du Nord et de l’Ouest avec 150 000 inscrits, le Maroc compte un tiers de ces électeurs.

Lire aussi : En Marche ! Maroc bien décidé à ne pas faire campagne pour Leila Aïchi

Assistant aux cérémonies de passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, qui se déroule aujourd’hui à Paris, Leila Aïchi n’a pas encore précisé sa position sur le Sahara. « Elle est sénatrice française, et elle a une ligne égale avec tous les pays. C’est aussi ça la démocratie. Elle est extrêmement critique sur la politique des pays voisins du Maroc au Maghreb ou en Afrique et elle n’a jamais eu un mot contre le Maroc, ni contre son peuple, ni contre son roi, » rappelle cependant son entourage. Selon ses collaborateurs, son investiture a bien été confirmée par le Modem, son compte de campagne a été ouvert, et la candidate s’est déjà prêtée à un shooting photo pour ses affiches de campagne.

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.