essentiel

Nizar Baraka appelle l'Istiqlal à faire son "autocritique"

Nizar Baraka, président du CESE. Crédit : Yassine Toumi
Nizar Baraka appelle l'Istiqlal à faire son "autocritique"
février 17
17:51 2017
Partager

Pour le président du CESE, le prochain congrès de l'Istiqlal, qui se tiendra au mois de mars, doit être un "moment de réconciliation". 

Nizar Baraka sort de son silence. Alors que le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, est sous les feux des projecteurs en raison des différentes polémiques auxquelles il fait face, l’ancien ministre a décidé de s’exprimer sur son parti dans une tribune publiée dans le quotidien Assabah. Pour le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le parti de la balance doit procéder à "une autocritique courageuse pour se sauver".

Lire aussi : Leaders de l'Istiqlal: «Chabat est incapable de poursuivre sa responsabilité à la tête du parti»

Sans mentionner le nom de Hamid Chabat, l’ancien ministre de l’Économie signale que "l’Istiqlal est isolé depuis les élections législatives". Suite aux "attaques dont le parti a fait l’objet", la formation à la balance a, selon Nizar Baraka, "haussé le ton" d’une manière qui "peut porter atteinte aux constantes nationales". Une référence aux récentes sorties médiatiques de Hamid Chabat qui lui ont valu un recadrage du ministère de l’Intérieur.

Lire aussi : Hassad dénonce "les accusations arbitraires et irresponsables" de Chabat

Lire aussi : Subvention du butane: Chabat attaque Akhannouch, les pétroliers répondent

Sans annoncer sa candidature à la succession de Hamid Chabat, Nizar Baraka appelle les membres du parti de la balance "à établir un nouveau contrat pour permettre à l’Istiqlal de retrouver sa force". Selon le président du CESE, le prochain congrès du parti de la balance doit être un "moment de réconciliation permettant de réinstaurer la confiance".

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss