Maroc-Israël : Alona Fisher-Kamm, joker d’une ambassade en crise

Pour remettre de l’ordre dans leur bureau de liaison à Rabat, les autorités israéliennes ont envoyé Alona Fisher-Kamm en renfort. Conférée dans un rôle officieux d’ambassadrice, la diplomate devra redorer le blason d’une légation éclaboussée par les soupçons qui pèsent sur l'ex chef du bureau de liaison, David Govrin.

Par

Alona Fisher-Kamm. Crédit: DR

Pas tout à fait cheffe, pas tout à fait intérimaire. Le rôle et le titre d’Alona Fisher-Kamm au sein du Bureau de liaison d’Israël à Rabat sont difficiles à définir. La diplomate a discrètement posé ses valises à Rabat dans la foulée de la convocation, le 6 septembre dernier, de David Govrin au siège du ministère israélien des Affaires étrangères. Empêtré dans un scandale de harcèlement sexuel et de malversations financières supposés, le chef du bureau de liaison avait été rappelé par sa hiérarchie pour une séance d’explications. Au moment même de l’audition de David Govrin dans l’aile diplomatique du complexe Kiryat Ben-Gourion, Alona Fisher-Kamm arrivait dans la capitale marocaine. Sans annonce officielle expliquant sa fiche de poste, difficile de déterminer sa mission exacte.

Double mission

Le départ de David…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés