Puneet Talwar confirmé nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc

Désigné en mars dernier par l’Administration Biden, Puneet Talwar a reçu l’approbation du Sénat en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis auprès du Royaume du Maroc. C’est désormais ce diplomate expérimenté, spécialiste des questions de sécurité et de politique étrangère qui va porter la voix de Washington à Rabat.

Par

Le président américain Joe Biden (à droite) a nommé Puneet Talwar ambassadeur des Etats-Unis au Maroc en mars 2022. Crédit: DR

L’attente a été longue. Pendant six mois, le nom apposé par Joe Biden en mars dernier sur son décret de nomination a traîné dans les couloirs du Capitole. Finalement, le Sénat américain a approuvé par vote, jeudi 8 septembre, la décision du président de faire de Puneet Talwar le nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc.

The Senate confirmed by voice vote Executive Calendar #1110 Puneet Talwar, of the District of Columbia, to be Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary of the United States of America to the Kingdom of Morocco.

— Senate Periodicals (@SenatePPG) September 8, 2022

Six mois avant cette confirmation, le nom de cet Américain d’origine indienne, symbole de la politique de diversité promue par Joe Biden, avait emprunté les marches du Congrès. Après le dépôt de son décret de nomination sur la table des sénateurs, Puneet Talwar a été auditionné le 27 juillet dernier par la puissante Commission des Affaires étrangères. Un test réussi puisque son dossier a été placé deux semaines plus tard dans l’agenda des votes.

Ce satisfecit délivré par le Congrès confirme la nomination de ce diplomate âgé de 57 ans, dont la moitié dans les coulisses de la politique étrangère des États-Unis. Ancien conseiller de Joe Biden (alors sénateur) sur les relations entre les États-Unis, l’Afrique ou encore l’Asie, l’homme connaît bien le fonctionnement législatif américain.

Assistant spécial puis directeur du Conseil national de sécurité de Barack Obama, Puneet Talwar avait été promu secrétaire d’État adjoint aux affaires politico-militaires, ce qui en a fait un des artisans de la guerre en Irak et de l’accord nucléaire avec l’Iran. En 2012, le magazine Foreign Policy l’inscrit sur la liste des 50 démocrates les plus influents de la politique étrangère américaine.

Un temps retiré de la vie diplomatique, Puneet Talwar avait atterri à la Crest International, un fonds privé d’investissement puis à la WestExec Advisors, un cabinet de lobbying et de conseil stratégique cofondé par d’anciens grands pontes de l’administration Obama, dont le plus en vue est Antony Blinken, l’actuel secrétaire d’État américain.

Conseiller en chef de Blinken sous Biden, il arrive à Rabat pour remplacer David Greene le chargé d’affaires qui dirige depuis l’été 2019 la représentation américaine dans le royaume. À charge pour lui de renforcer la relation maroco-américaine revigorée depuis la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara. Puneet Talwar devra aussi dissiper les hésitations de Joe Biden à revenir sur cette reconnaissance obtenue sous son prédécesseur.

Autre ligne sur sa fiche de poste, le renforcement de la coopération sécuritaire et militaire entre les deux pays apparaîtra surtout depuis la normalisation accélérée des relations entre le Maroc et Israël. Mais Washington semble avoir bien choisi le CV pour faire le job dans la capitale marocaine.