Guerre en Ukraine : Poutine ordonne la poursuite de l’offensive russe après la prise de la région de Lougansk

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné ce 4 juillet à ses forces de poursuivre leur offensive dans l’est de l’Ukraine, après la conquête de l’intégralité de la région de Lougansk.

Par

Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours lors d'une réunion des procureurs russes à Moscou le 25 avril 2022. Crédit: Sergei GUNEYEV / SPUTNIK / AFP

Les forces russes “doivent mener à bien leurs missions selon les plans déjà approuvés”, a déclaré M. Poutine lors d’un entretien avec son ministre de la Défense Sergueï Choïgou, retransmis à la télévision. “J’espère que dans leurs secteurs tout se passera comme cela s’est passé à Lougansk”, a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent au lendemain de l’annonce du retrait des forces ukrainiennes de la ville stratégique de Lyssytchansk, une prise qui parachève le contrôle de la région de Lougansk par les forces russes et les séparatistes mis en place par Moscou.

La région de Lougansk et celle, voisine, de Donetsk forment le Donbass, bassin minier de l’est de l’Ukraine que les forces de Moscou entendent conquérir dans son intégralité. M. Choïgou, le ministre russe de la Défense, a affirmé lundi que les forces de Moscou étaient en train de “procéder au déminage de la ville de Lyssytchansk”.

“Héros de Russie”

Poutine a aussi indiqué que deux de ses généraux, Alexandre Lapine et Essedoulla Abatchev, seront faits “Héros de Russie” pour leur rôle dans les combats en Ukraine, sans plus de précisions.

La Russie, très secrète sur ce type d’informations, avait récemment révélé les noms de deux généraux, Sergueï Sourovikine et Alexandre Lapine, en charge de l’offensive sur Lyssytchansk. Lundi, M. Poutine a indiqué que ces deux hommes lui avaient directement “rendu compte (lundi) sur le cours pris par l’exécution de leurs missions et leurs propositions pour la suite des opérations offensives”.

La prise de Lyssytchansk, qui formait avec la ville-jumelle de Severodonetsk un verrou stratégique, permet aux forces russes et aux séparatistes de se projeter plus facilement vers l’ouest et les villes-clé de Sloviansk et de Kramatorsk, les deux plus grandes villes du Donbass encore contrôlées par l’armée de Kiev. Lundi, un haut responsable séparatiste, Vitali Kiseliev, a déclaré que les forces de Moscou avançaient désormais depuis deux directions vers la localité de Siversk, sur le chemin de Sloviansk et de Kramatorsk.

à lire aussi