Mohammed Benmoussa : “Il faut contraindre les pétroliers à s’introduire en Bourse pour garantir leur transparence financière”

L’économiste et membre de la CSMD voit en l’immobilisme du gouvernement, face à la flambée des prix à la pompe, non seulement un manque d’envergure politique, mais aussi une volonté cachée de ne pas rouvrir les dossiers gênants des profits illégitimes et de la raffinerie la Samir.

Par

Les prix à la pompe connaissent des hausses exponentielles. Hormis une subvention aux transporteurs, le gouvernement ne fait rien pour atténuer l’impact sur les Marocains. Pourquoi cet immobilisme? C’est d’abord par manque d’envergure politique. Le gouvernement est tétanisé par la violence des chocs exogènes. Il n’a échappé à personne que le niveau de maîtrise des dossiers par nombre de titulaires de maroquins est pour le moins limité et que la capacité de l’Exécutif à porter un message fort et mobilisateur auprès des Marocains est réduite.

“Le gouvernement est tétanisé par la violence des chocs exogènes (…) Il est vain d’espérer voir des technostructures habillées en politiques être en capacité de diriger les affaires du pays”

Mohammed Benmoussa
La démonstration est faite, encore une fois, qu’il…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés