Mustapha Meloui : “Nous avons besoin d’acteurs nationaux du numérique qui respectent les règlements de notre pays”

Le 16 octobre, l’Observatoire marocain pour la souveraineté numérique (OMSN) a vu le jour. Ce think tank se veut une plateforme de réflexion et de vulgarisation sur la dépendance numérique des états. Retour avec son président, Mustapha Meloui, sur les enjeux de la souveraineté numérique.

Par

DR

Quelles sont les missions de l’Observatoire ?

Cet observatoire est avant tout un think tank qui regroupe des experts et des chercheurs autour de la thématique de la souveraineté numérique. Le but est d’abord de produire des articles scientifiques, des études de terrain et de tendance et de soumettre des recommandations aux pouvoirs publics pour vulgariser la thématique et optimiser l’usage des plateformes numériques. Nous sommes en train de travailler sur une feuille de route qui sera communiquée dans quelques semaines. Nous avons déjà prévu une série de workshops, de formations et de conférences pour lancer un débat national avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème digital au Maroc. Nous sommes aussi en train de développer une plateforme dédiée à la défense des intérêts du royaume, dans…

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles