L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Le ministre des Affaires étrangères algérien Ramtane Lamamra a annoncé, lors d’une conférence de presse, la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc dès ce 24 août.

Par

Le ministre des Affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra, en mai 2017. Crédit: Tobias Schwarz / AFP

L’Algérie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, a annoncé ce mardi 24 août la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, d’après l’agence officielle algérienne APS.

L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir d’aujourd’hui”, a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à Alger. La diplomatie marocaine n’a pas encore réagi à cette décision.

Mercredi dernier, le haut conseil de sécurité algérien, présidé par le président Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles aux frontières.

Lors du discours de la fête du Trône le 31 juillet dernier, le roi Mohammed VI avait pour sa part invité les dirigeants algériens à une reprise du dialogue entre les deux pays. Une dizaine de jours plus tard, le souverain avait proposé une aide à Alger pour faire face aux incendies qui ont ravagé une partie des forêts de Kabylie.

L’Algérie avait décidé de fermer ses frontières avec le Maroc en 1994, quelques jours après l’attentat de l’hôtel Asni de Marrakech. Les frontières aériennes entre les deux pays ont néanmoins été rouvertes, et les ressortissants des deux pays sont dispensés de visas depuis 2004.

à lire aussi

article suivant

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde - Les téléviseurs Sony BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc