Farida Benlyazid : “La vague wahhabite a mis tous les efforts des acteurs culturels en suspens”

Quelques semaines après la publication du rapport de la Commission Benmoussa, Farida Benlyazid, réalisatrice et membre de ladite Commission, revient sur la place de la culture, ainsi que sur les différents enjeux socio-économiques censés donner une autre image au Maroc à l’horizon 2035.

Par

Selon les conclusions du Nouveau modèle de développement (NMD), l’état des lieux de la culture au Maroc est-il aussi amer que le déplorent les acteurs culturels depuis des années ?

“Si on n’inculque pas l’amour de la culture aux jeunes dès l’enfance, si elle n’est pas présente autour d’eux tout au long de l’éducation qu’ils reçoivent, on ne peut pas s’attendre à ce qu’ils veuillent s’y investir”, fait valoir Farida Benlyazid.Crédit: CSMD
Farida Belyazid : On ne peut que déplorer l’état des lieux de la culture aujourd’hui. Très franchement, ça fait mal au cœur. À notre époque, nous avions des cours d’art à l’école, des cinémas un peu partout, des maisons de jeunesse… Tout ça a disparu, et c’est vraiment lamentable. Cependant, nous avons été agréablement surpris par…
article suivant

Jerada : du soulèvement de la rue au soulèvement par les urnes